Hausse des prix : la présidence du gouvernement agit

hausse

Pour maîtriser la hausse des prix, la présidence du gouvernement a décidé de geler les prix de plus de 20 produits dans les grandes surfaces et de baisser les prix pour un certain nombre d’autres produits.

En effet suite à un Conseil ministériel, la Présidence du gouvernement  a  décidé de se référer  aux prix utilisés aux marchés de gros tout en ajoutant 15% de marge de bénéfice.

De même les prix de plusieurs produits seront gelés, dans les grandes surfaces. Il s’agit de : poisson, œuf, viandes, fruits et légumes, dérivés du lait, eau minérale, boisson gazeuse, huile, conserves, sucreries, produits de nettoyage,  produits cosmétiques, fruits secs, café.

Cette décision a été annoncée suite à un communiqué publié par l’Organisation tunisienne de l’orientation du consommateur, dans laquelle, elle condamne fermement la hausse des prix et appelle à la lutte contre les spéculateurs et les circuits de distribution informels. Dans le même contexte, l’Institut national de la statistique atteste d’une hausse remarquable de l’indice des prix au mois d’Octobre, dans son dernier communiqué.

Pour rappel, le pouvoir d’achat des Tunisiens a connu une remarquable dégradation depuis 2011. les statistiques avancent que les Tunisiens ont perdu 40% de leur pouvoir d’achat. Et ce, pour cause de l’inflation qui ne cesse de monter en flèche, la spéculation et la distribution de la majorité des produits dans les circuits de distribution informels.

De son côté, l’Organisation de Défense du consommateur avait, à maintes reprises, proposé le boycott pour faire baisser les prix des matières de première nécessité. Cependant, il semble que la bataille contre la hausse des prix est loin d’être gagnée. Une promenade dans les marchés et les boutiques est suffisante pour se rendre compte de l’ampleur de la hausse des prix.

La hausse des prix  pourrait contribuer à un certain malaise social voire une tension sociale ce qui l’impose comme une priorité absolue pour le gouvernement actuel. Force est de constater que c’est un travail de longue haleine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here