STEG : vers la réduction d’un tiers de l’effectif salarié

ali ben yahya -l'économiste maghrébin

Réduire le nombre des fonctionnaires de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) , tel est  l’un des objectifs de cette entreprise publique tunisienne d’après une récente déclaration aux médias  de son directeur général Moncef Harrabi.

Cette entreprise publique, dont le nombre des fonctionnaires a atteint 12.524 personnes en 2016, se voit contrainte de réduire le nombre de ses collaborateurs conformément à un  projet national visant à promouvoir la productivité du travail dans la fonction publique. Cette réduction se fera à travers un plan de trois ans.

La STEG ne déroge pas à la règle de plusieurs administrations qui souffrent de sureffectifs empêchant la productivité et le bon déroulement du travail.  D’après des chiffres avancés par l’INS, le nombre d’agents publics a augmenté de 155.686 entre 2010 et 2014. Entre 2010 et 2014, le nombre de cadres est passé de 343.450 à 465.218.

Mais pour la STEG, il semble que la situation est encore plus épineuse étant donné qu’elle souffre des problèmes majeurs des impayés dont le recouvrement ne connaît pas d’évolution remarquable. Les impayés de la STEG  ont atteint 1000 millions de dinars.

Le montant global des dettes se répartit comme suit : 400 millions de dinars auprès des entreprises publiques et 600 millions de dinars auprès des particuliers.

[raside number=”3″ tag=”STEG”]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here