Intérêt britannique pour le marché tunisien

A l’occasion de la visite en Tunisie d’ Alistair Burt,  secrétaire d’État britannique au Moyen-Orient et à l’Afrique du Nord, la Chambre de commerce tuniso-britannique a organisé, le 3 août 2017, un petit-déjeuner débat sur « les relations d’affaires bilatérales tuniso-britanniques ».

Alistair Burt a fait savoir que la Grande-Bretagne porte un intérêt certain pour la Tunisie et pour le marché tunisien, et qu’elle est prête à soutenir toutes les actions qui pourraient permettre de développer les relations d’affaires bilatérales. Il a insisté sur l’importance du travail, en collaboration étroite entrepris par les deux gouvernements, qui a permis l’allègement de la restriction de voyage, si importante pour pouvoir aujourd’hui ensemble encourager les touristes, mais également la communauté d’affaires britannique, à se rendre en Tunisie. M. Burt a aussi insisté sur l’importance pour la Tunisie de faire savoir et promouvoir en Grande-Bretagne le fait que la Tunisie est un pays ouvert et propice aux affaires. Il a rappelé que le potentiel d’opportunités avec la Tunisie est multiple,  qu’il ne se limite pas au secteur de l’énergie et que le gouvernement britannique soutiendra le développement des échanges économiques dans des secteurs divers tels que les énergies renouvelables, l’éducation, l’agroalimentaire, le tourisme et la santé.

tuniso-britanniqueDe son côté, Mehdi Ben Abdallah, président de la Chambre de commerce tuniso-britannique s’est félicité de la visite d’Alistair Burt, une visite qu’il considère comme importante et venant au bon moment avec l’excellente nouvelle de la levée de la restriction de voyage pour les Britanniques. Pour lui, la levée de la restriction et le Brexit comme deux plates-formes majeures qui vont nous permettre d’optimiser les possibilités de créer des opportunités entre les deux pays et entre les communautés d’affaires respectives.

M. Ben Abdallah a aussi rappelé que l’amélioration de l’environnement des affaires est également le résultat du travail accompli par la Tunisie pour progresser de manière constante vers l’affirmation des valeurs démocratiques qui mènent à l’amélioration de la sécurité et de la prospérité économique, et c’est le résultat aussi des nombreuses réformes mises en œuvre.

Il a annoncé que la chambre se rendra bientôt de nouveau à Londres, à l’invitation du Maire de la City de Londres, pour promouvoir le site tunisien et présenter aux entreprises et investisseurs britanniques les grandes opportunités qui existent entre nos deux pays. Il a conclu son intervention en rappelant qu’il y a encore beaucoup de travail à faire pour amener les relations d’affaires tuniso-britanniques au niveau qu’elles méritent, et il a recommandé que soit mise en place rapidement une commission conjointe avec les deux gouvernements, l’Utica, la Chambre de commerce tuniso-britannique et les représentants du secteur privé britannique pour commencer à explorer et à développer ensemble le cadre de notre collaboration post-Brexit.

LoumiHichem Elloumi, premier vice-président de l’UTICA, a souligné l’importance des relations tuniso-britanniques et l’amitié historique qui existe entre la Tunisie et la Grande-Bretagne. Il a confirmé la mobilisation de l’UTICA et du secteur privé tunisien pour relancer et porter le développement des relations d’affaires tuniso-britanniques, tout en insistant sur l’importance pour la Tunisie de voir un soutien fort de ses partenaires tels que le Royaume-Uni.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here