Omar Mansour: « La lutte contre la corruption ne fait que commencer »

Le Gouverneur de Tunis, Amor Mansour, a annoncé, dans une déclaration radiophonique que la campagne contre l’exploitation illégale de l’espace public concernera  aussi les cafétérias et les salons de thé  : “ Nous n’allons pas nous arrêter”, a-t-il dit.

Evoquant la campagne menée par le gouvernement contre la corruption, il déclare : “ La lutte contre la corruption ne fait que commencer, c’est tout un réseau qu’il faudra démanteler et ça va prendre du temps. Quant à nous, nous voulons créer des espaces ouverts,  dans un Etat de droit”

Evoquant le refus des commerçants ambulants de s’installer dans les nouveaux espaces qui leur ont été attribués, M. Mansour a  fait savoir qu’il n’est pas surpris de leur refus et « on peut le comprendre »,  a-t-il dit, en poursuivant: « Il y a tout  un lobby  de contrebandiers qui se cache derrière et qui essaie par tous les moyens de nous empêcher de faire notre travail ».

Et de poursuivre : « Cela dit, j’ajouterais que certains commerçants profitent de  leur emplacement pour vendre des stupéfiants. De ce fait, nous faisons preuve de vigilance et nous continuons à mener la guerre contre la corruption dans le cadre de la stratégie gouvernementale mise en place depuis le mois de mai ».

Notons que le phénomène des cafés qui débordent sur les trottoirs, les constructions anarchiques et autres nuisances est endémique chez nous. La détermination du Gouverneur de Tunis y mettra-t-il fin ? Il faut l’espérer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here