Baisse des ventes du tabac : les efforts payent

OMS Consommateurs du taba

Les efforts finissent toujours par payer, et c’est bien le cas dans la lutte anti-tabac. Dans certains pays où l’épidémie du tabagisme semblait sans issue, les moyens mis en place pour la contrer, ont donné des résultats encourageants. C’est, en effet, le cas de la France, pays ayant investi efficacement dans la lutte contre le tabagisme et qui actuellement récolte les fruits de ses efforts.

Le bilan publié par l’observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), pour le mois de décembre 2016, montre une baisse des ventes de cigarettes de 14.3% par rapport au mois de décembre 2015  et à jours constants. Une forte diminution qui traduit l’efficacité de l’opération menée un mois auparavant pour lutter contre le tabac sur tout le territoire français par Santé publique France sous le nom de « Moi(s) sans tabac ».

De plus concernant les personnes ayant entamé un traitement pour arrêter de fumer au mois de décembre 2016,  le nombre « d’équivalents patients traités » a augmenté de 13 % par rapport à décembre 2015 avec une forte progression des timbres transdermiques (+ 49 %).

En plus de cette opération qui a fait participer près de  180 000 personnes durant tout le mois de novembre 2016 , l’adoption du paquet semble avoir un impact positif sur la consommation de tabac en  « rebutant » les consommateurs.

En Tunisie en revanche, pas d’observatoire pour évaluer le comportement des Tunisiens vis-à-vis du tabac, pas d’opérations grand public pour inviter les consommateurs de tabac à arrêter de fumer, pas de paquets neutres … les fumeurs sont livrés à leur sort ,  le rôle des acteurs de la santé se limitant à traiter les effets catastrophiques de ce produit sur leur santé et au moment où il est malheureusement trop tard.

Dans une enquête nationale tunisienne datant de 1996 , la consommation de tabac avait été rapportée par 30,4 % des sujets enquêtés âgés de 25 ans et plus, ainsi le tabagisme concernait 55,6 % des hommes, et 5,2 % des femmes.

Sachant que le tabac tue la moitié de ceux qui en consomment, il est désormais irraisonnable de rester les bras croisés. A quand des mesures anti-tabac en Tunisie ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here