Cepex : retour sur le périple africain reporté

Cexpex Formation L'Economiset-Maghrébin

La visite officielle du Chef du gouvernement Youssef Chahed  au Soudan, Burkina Faso et Niger vient d’être reportée à une date ultérieure, affirme Aziza Htira, PDG du Centre des promotions des exportations (Cepex), lors d’une interview exclusive accordée à leconomistemaghrebin.com.

Aziza Htira a expliqué qu’il s’agit d’une mission de courte durée, seulement trois jours pour trois destinations différentes. «  Au Cepex, nous avons été saisis par le ministère des Affaires étrangères pour constituer une délégation d’hommes d’affaires qui accompagnera le Chef du gouvernement dans ces trois destinations et des réunions ont eu lieu au sujet de ce déplacement.», indique-t-elle.

Lors de ces réunions, nous nous sommes interrogés comment ils vont pouvoir opérer étant donné la courte durée de la mission :  « Nous nous sommes dit que la décision a été prise au plus haut niveau et  donc il nous fallait oeuvrer pour mener à bien cette mission. « , a-t-elle expliqué.

Justifiant le choix des trois destinations, notre interlocutrice a fait savoir que la visite au Soudan a été programmée à l’occasion de la tenue de la haute commission mixte présidée par le Chef du gouvernement.  Les experts se rendront au Soudan deux jours auparavant pour rédiger les conventions que viendra signer le Chef du gouvernement.

Pour le Niger, Aziza Htira a fait savoir que le CEPEX a une action qui se déroulera demain dans ce pays avec Tunisian Africain Export et USAID  pour des rencontres B to B.  Concernant le choix du Burkina Faso, Aziza Htira a fait savoir que le CEPEX s’est rendu compte que le gouvernement de ce pays est bel et bien intéressé par la Tunisie et que le ministère des Affaires étrangères a annoncé l’ouverture d’une nouvelle ambassade : «  Cela va être une occasion pour le Chef du gouvernement d’assister à cette naissance et nous avons prévu l’organisation d’un forum à cette occasion ».

Interpellé sur le taux de croissance dans les trois destinations en question, elle a affirmé qu’ils ne sont pas des taux importants mais ces pays ont leur plan nationaux de développement économique et social. Ces pays ont déjà organisé des événements similaires à Tunisia 2020 afin de booster leur économie.  « Il ne faut pas oublier que le Burkina Faso était parmi les pays fondateurs du Comesa (Marché commun de l’Afrique orientale et australe). Grâce à nos relations avec le Burkina Faso, nous pourrons en faire partie », explique-t-elle.

En choisissant ces trois destinations, « nous n’avons pas vu uniquement le faible taux de croissance mais, nous avons vu aussi l’avenir, les programmes pour les cinq prochaines années de ces pays. »

Au Soudan, il y a un intérêt particulier pour le secteur de la santé, dit-elle, avant de faire savoir qu’entre 2015 et 2016 les exportations ont augmenté de 120%.   » Plusieurs hommes d’affaires se sont intéressés à ce voyage d’affaires et ce n’est pas uniquement pour accompagner le Chef du gouvernement car ils sont conscients du potentiel de ces pays  », affirme-t-elle. Il y a même une clinique privée tunisienne qui fait du bénévolat au Soudan, nous confie-t-elle.

Interpellée sur les critères de sélection des hommes d’affaires de la délégation, notre interlocutrice a fait savoir que le CEPEX s’est adressé aux organisations, à l’UTICA principalement, CONECT et Tunisia Africa Business Council (TABC) pour les inviter à proposer des noms pour la mission en prenant soin de faire figurer les principaux secteurs :«  Nous veillons à ce qu’il y ait une représentation des secteurs importants au sein de la délégation comme le bâtiment, la santé, les banques et le tourisme », affirme-t-elle.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here