Ahmed Néjib Chebbi crée un nouveau parti

Al-Joumhouri

Invité sur une chaîne privée, Ahmed Nejib Chebbi a brossé un état des lieux de son parcours politique et sur la situation sécuritaire du pays, notamment le retour des terroristes.

A ce sujet, il a affirmé que l’article 25 de  la Constitution  est clair là dessus : “Nous ne pouvons pas empêcher leur retour. Et que le seul moyen d’y parvenir est d’appliquer avec fermeté la loi antiterroriste . Avec une telle loi, nous pourrons être  encore plus efficaces pour mener la guerre contre le terrorisme”.

Il a également ajouté que  la position sécuritaire du pays a changé, car à un moment donné, la Tunisie se trouvait  dans une position défensive contre le terrorisme jusqu’à  2015, les choses ont changé depuis.  “Et c’est grâce aux forces armées et à celles de la sécurité qui sont devenues une force d’attaque contre les terroristes. En d’autres termes, la situation est sous contrôle, mais la menace provient de l’étranger et des foyers de tension”, a-t-il souligné.

Et de poursuivre: “Nous voulons connaître la vérité, comment les jeunes ont-ils pu se rendre que ce soit en Irak, en Syrie ou en Libye, et qui sont les responsables ?”.

Après une longue absence des plateaux télé, l’ancien chef du parti Al Jomhouri est de retour pour  lancer son nouveau parti qui a pour nom “Le parti démocrate”

Il a déclaré: “Si je suis entré en politique c’est parce que je crois aux vraies valeurs de la démocratie. Il ne s’agit pas d’une ambition personnelle ou d’une quête du pouvoir. D’ailleurs, pour ceux qui me connaissent de près , ils savent comment je raisonne”.

Il a conclu: “Hier, en regardant le débat dans le cadre de la primaire de la gauche en France, les sept candidats qui tentent de se distinguer les uns des autres et de convaincre leurs électeurs avec leur originalité, je me disais que j’aimerais bien voir un tel débat en Tunisie et voir le niveau des politiciens s’élever”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here