L’Association des magistrats tunisiens hausse le ton

magistrats

L’Association des magistrats tunisiens  (AMT) a lancé un appel aux magistrats judiciaires, administratifs et financiers  de s’abstenir, à partir d’aujourd’hui, d’avaliser tout jugement et de ne traiter aucun procès jusqu’à ce que le Chef du gouvernement se décide  de pourvoir les deux postes vacants du Conseil supérieur de la magistrature.

En revanche, exception est faite aux juges de la famille qui peuvent intervenir dans les cas suivants : des dispositions relatives aux enfants menacés ou le versement de  la pension alimentaire. Egalement, les prud’hommes peuvent intervenir sur les questions du travail et  les juges qui ordonnent des dispositions d’urgence pénales relatives aux détenus.

Il est à rappeler que cette décision survient tout juste après  la grève de cinq jours lancée par l’AMT, en date du 9 janvier,  qui estime que la nonmise en place du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) constitue une entorse à la Constitution et aux délais prescrits.

[raside number=”3″ tag=”magistrats”]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here