L’AMT demande le report des audiences

csm - l'économiste maghrébin

Les membres du Conseil national de l’Association des Magistrats Tunisiens se sont réunis en urgence dans la journée du  samedi 17 pour débattre du retard pris pour la mise en place du CSM, retard considéré  en contradiction flagrante avec la Constitution. 

La présidente de l’AMT, Raoudha Karafi, exige l’application pure et simple de la Constitution et de la loi relative à la mise en place du Conseil Supérieur de la Magistrature laquelle, en cas de composition incomplète, interdit au CSM de siéger.  “Ce qui inquiète l’Association, c’est le retard pris par le gouvernement dans les nominations de juges qui vont compléter la composition du CSM et lui permettre de siéger”, déclare Raoudha Karafi.

En guise de protestation, l’AMT a fait appel aux juges à reporter l’examen des affaires, en retardant les audiences  dans tous les tribunaux de la République, le mardi 20 décembre 2016. Comme elle recommande également un rassemblement devant le Palais du Gouvernement à la Kasbah, mercredi 21 décembre et un sit-in  au siège de l’AMT pour sauvegarder le Conseil Supérieur de la Magistrature.

Enfin, l’AMT  fait appel à toutes les composantes de la société civile défendant l’indépendance du pouvoir judiciaire pour soutenir les mouvements des juges dans cette phase critique et cruciale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here