« Seule la reprise de la croissance est garante de la stabilité »

Tunisia 2020 UTICA

En marge de la Conférence internationale sur l’investissement, Tunisia 2020, Ouided Bouchamaoui , présidente de l’UTICA, a affirmé, tout d’abord, que jamais dans l’histoire récente de ce petit pays par la géographie, mais ô combien grand par l’histoire, un événement d’une telle dimension économique aura suscité autant d’intérêt, capté autant d’attention et nourri autant d’espoirs que Tunisia 2020 qui offre aujourd’hui cette chance inouïe et cette opportunité historique pour l’immense majorité des Tunisiens.

Par la suite, Mme. Bouchamaoui a précisé qu’en dépit des difficultés de l’étape, des pressions de toutes parts, des douleurs et parfois même des drames du processus, la transition politique en Tunisie aura conservé les fondements de l’Etat, les valeurs ancestrales de la société et offert la liberté aux Tunisiennes et aux Tunisiens.

Mais plus encore, la Tunisie peut, selon ses dires, se prévaloir de sa consécration du Prix Nobel de la Paix, de sa pratique de l’exercice démocratique au quotidien et de ses immenses progrès en matière de lutte contre le terrorisme.

«Néanmoins, ce bilan ne nous réjouit pas pour autant tant que persiste le chômage des jeunes, s’accentue le déséquilibre régional,   prolifère l’économie parallèle et se ternisse l’image d’un pays qui a tout pour réussir», a-t-elle indiqué.

Et d’ajouter que les  atouts  maîtres de la Tunisie s’appellent une société civile éveillée, une jeunesse formée, éduquée et assoiffée de libérer ses énergies, une femme garante de la pérennité du modèle social, un secteur privé dynamique et aguerri à la compétition internationale, une position géographique stratégique et enviable, et désormais une référence historique connue et reconnue de par le monde entier.

Toutefois, la présidente de la Centrale patronale a fait savoir que le secteur privé n’a jamais baissé les bras et il le démontre tous les jours sur le terrain bon gré mal gré.

«Sa confiance en le potentiel du site Tunisie est infaillible et sa détermination est inébranlable pour mener à terme la réussite de la transition économique, qui vous l’imaginez bien, conditionne, sans nul doute, le succès de cette expérience démocratique inédite».

En signant le Pacte de Carthage, l’UTICA  a soutenu, de son côté, l’initiative de la formation du Gouvernement d’Union Nationale dont la mission essentielle n’est autre que la relance de la dynamique économique.

Cette mission est, selon ses propos, difficile, compte tenu d’un héritage lourd, d’un contexte géopolitique complexe, et d’un paysage social encore fragile et pourtant il va falloir agir de la façon la plus énergique et la plus rapide.

Pour ce faire, elle a estimé que seule la reprise de la croissance est garante de la stabilité. Cette reprise exige la création des conditions de la confiance, de la transparence, de la visibilité, du respect de la loi par tous et de la valorisation du travail. Une telle démarche nécessite l’audace, le courage, la détermination, l’action et la pédagogie.

Sachant que l’ennemi commun de toutes les parties prenantes  est le chômage et l’exclusion, le sous- développement et le terrorisme.

En adressant son dernier message aux vrais amis de la Tunisie,  Ouided Bouchamaoui  a souligné que la Tunisie leur lance un appel d’espoir, de tolérance et de paix. «Elle est encore la seule bougie dans cette obscurité ambiante mais sa lumière peut jaillir davantage si on entretenait sa flamme par des actes concrets de développement en direction de celles et ceux qui attendent nos résolutions», conclut-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here