Pression fiscale: la Tunisie classée 45e africaine et 106e mondiale

Walid Ben Salah Pression fiscale Tunisie

La Tunisie est classée 106e mondiale et 45e africaine sur un total de 189 pays répertoriés selon la pression fiscale sur les entreprises de taille moyenne, d’après le classement mondial du paiement fiscal «Paying Taxes 2017» publié par le cabinet d’audit et de conseil PwC et la Banque mondiale.

Ainsi, la Tunisie affiche un taux d’imposition fiscale de 60,2%, bien loin de la moyenne régionale qui est de 47,1% et de celle mondiale de  40,6%.

Pour les autres pays maghrébins, le Maroc a gagné 21 rangs en comparaison de l’année précédente et s’est positionné au 41e rang mondial et 38e africain, alors que la Libye est à la 121e position mondiale et 10e africaine et l’Algérie à la 155e  mondiale et 47e africaine.

A l’échelle africaine, le Lesotho reste le pays africain où la pression fiscale sur les entreprises de taille moyenne est la plus faible avec un taux d’imposition de 13,6%. Suivent la Zambie avec 18,6%, la Namibie (20,7%), l’Ile Maurice (21,8%), le Botswana (25,1%), l’Afrique du Sud (28,8%), le Soudan du Sud (29,1%), les Seychelles (30,1%) et la Sierra Leone avec 31%.

Au plan mondial, les pays qui disposent des fiscalités les plus avantageuses pour les entreprises de taille moyenne sont le Qatar, les Emirats Arabes Unis, la Chine, le Bahreïn, l’Irlande et le Koweït. En bas du classement figurent le Venezuela, la Bolivie, la République Centrafricaine, la Mauritanie et la Guinée Equatoriale.

A noter que ce classement évalue le niveau d’allègement des systèmes fiscaux à partir de trois critères, à savoir la pression fiscale totale effectivement supportée par les entreprises, le temps nécessaire aux entreprises pour satisfaire à toutes les demandes en matière fiscale et le nombre de paiements à réaliser.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here