227,5 millions d’euros pour le développement des énergies renouvelables en Tunisie, en Jordanie, au Maroc et en Egypte

projets énergie

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et l’Union pour la Méditerranée (UpM) ont lancé aujourd’hui un programme commun visant à  stimuler le développement des marchés des énergies renouvelables en Egypte, en Jordanie, au Maroc et en Tunisie.

Le projet SPREF, un cadre de financement de 227,5 millions d’euros, a été présenté à l’occasion de la Journée de l’énergie lors de la Conférence internationale sur le climat de la COP22 à Marrakech.

Ce programme aidera la région à réduire sa forte dépendance à l’égard des importations d’hydrocarbures. Il vise à mobiliser davantage d’investissements, pouvant aller jusqu’à 834 millions d’euros, de la part d’autres intervenants, notamment le Fonds pour les Technologies Propres (CTF) et le Fonds pour l’environnement mondial (GEF).

Ce cadre de financement sera également accompagné d’un soutien de coopération technique ciblé pour la mise en œuvre de projets d’énergies renouvelables dans la région afin d’empêcher l’émission de 780 000 tonnes de CO2 par an.

Le SPREF entre dans le cadre de la plateforme de l’UpM sur l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique, lancée ce même jour, qui a pour objectif de promouvoir le déploiement de mesures relatives aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique, centrées sur la création, la transmission, la distribution et la consommation finale d’énergie. Cette plateforme permettra de favoriser le développement socioéconomique durable, de promouvoir la création d’emplois ainsi que de garantir que tous les citoyens et entreprises de la région aient accès à des services énergétiques modernes, sécurisés, abordables et fiables. Elle permettra aussi  de soutenir les économies à faible consommation d’énergie ainsi que la lutte contre les changements climatiques et l’adaptation à celui-ci dans la région euro-méditerranéenne. Cette initiative fait suite au lancement, plus tôt cette année, de la plateforme UpM portant sur le marché régional de l’électricité et de la plateforme UpM portant sur le gaz.

Le premier projet du programme SPREF est le parc éolien Khalladi de 120 MW, près de Tanger, au Maroc, l’un des premiers projets privés de production d’énergies renouvelables du pays. Afin d’encourager d’autres entreprises privées à faire appel au mécanisme de financement du SPREF, une conférence sera organisée demain mardi 15 novembre avec le comité des partenariats public-privé (PPP) de la COP22, l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Énergétique (AMEE) et la Confédération Générale des entreprises du Maroc (CGEM).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here