Bilel Sahnoun: la Bourse, catalyseur essentiel de la RSE

Dans le cadre de la 3ème rencontre avec les émetteurs organisée par la Bourse de Tunis sur «la responsabilité sociétale des entreprises cotées: comment faire de la RSE un levier de création de  valeur ?», Bilel Sahnoun, DG de la Bourse, est revenu sur l’importance de la stratégie RSE dans le développement et la pérennité des entreprises.

A cet égard, il a affirmé que la Bourse, qui réunit des entreprises ayant leur poids dans l’économie et associant leur public à leur capital, est considérée comme un catalyseur essentiel de la responsabilité sociétale de l’entreprise.

C’est justement ce qui a motivé l’initiative Sustainable Stock Exchanges (SSE) de l’organisation des Nations Unies en 2009, qui a gagné l’adhésion  à ce jour de 58 bourses. La Bourse de Tunis s’y est jointe en octobre 2015. D’autres bourses ont suivi, notamment la Bourse de Casablanca ou Euronext.

Par son adhésion à cette initiative, la Bourse de Tunis s’engage, selon ses dires, à collaborer avec les régulateurs pour sensibiliser les investisseurs, les sociétés cotées et les entreprises en général, de l’importance du rôle du citoyen dans la protection de l ‘environnement au sens large, y compris l’environnement des affaires, ainsi qu’à bannir la corruption, promouvoir la transparence et favoriser une meilleure gouvernance des entreprises.

La corruption connue en Tunisie par l’adage «Efrah bia» coûte à la Tunisie 2 points de croissance. Elle bat son plein dans les zones frontalières mais surtout dans le Grand Tunis.

Puisqu’il n’ y a pas de corrompu sans corrupteur, le secteur privé doit jouer un rôle moteur dans la lutte contre la corruption, afin de contribuer à l’amélioration de l’image de marque de la Tunisie et rassurer essentiellement ses partenaires étrangers.

La question qui se pose aujourd’hui, pourquoi l’entreprise a-t-elle intérêt à se lancer dans une démarche RSE ?  En réponse, M. Sahnoun a indiqué que l’adhésion permet à l’entreprise d’intégrer à la gestion de ses affaires les dimensions sociale, environnementale et de gouvernance.

La RSE est un moyen pour l’entreprise de renforcer ces profils à court, moyen et long termes. En effet, elle l’aide à considérer de tirer profit des effets directs ou indirects de son fonctionnement, de ses process et de ses décisions, car pour l’entreprise c’est l’efficacité qui doit primer.

La RSE constitue également un moyen de maîtrise des risques liés à ses parties prenantes. Ces risques peuvent être d’ordre non seulement environnemental mais aussi juridique, social ou financier.

A ce titre, Bilel Sahnoun a précisé qu’une démarche RSE contribue à rassurer les investisseurs, les bailleurs de fonds et les autres parties prenantes, dont les fournisseurs et les prestataires. Elle constitue un élément favorable à la pérennisation de la société car elle l’aide à anticiper les crises, faire face aux instabilités et par conséquent prendre les bonnes décisions.

Actions RSE

Dans ce sens, la Bourse de Tunis a choisi de valoriser en premier lieu le savoir par la mise à niveau de l’école Messadine à Borj El Amri, et ce, dans le cadre du projet Madrassati lancé par le ministère de l’Education.

Dans le même cadre, des programmes de promotion de la culture boursière ont été assurés auprès de différents niveaux de l’enseignement, du scolaire au supérieur, ainsi qu’auprès des associations, des organisations patronales, des partis politiques, des corps professionnels, des journalistes, de l’Ordre des avocats, des huissiers notaires, des juges et les administrations publiques.

Pour promouvoir la RSE auprès des sociétés cotées, la Bourse de Tunis a dédié tout un panel à ce sujet à l’occasion de la tenue du premier Forum des Bourses Francophones à Tunis en janvier 2016.

Dans le cadre de son adhésion à l’initiative SSE, la Bourse de Tunis a célébré la Journée internationale d’égalité hommes /femmes et s’est engagée, à cette occasion, à soutenir toutes les actions qui concernent l’accès des femmes aux postes de décision dans le monde économique.

En 2016, la Bourse de Tunis s’est réorganisée pour développer un nouveau cadre de coopération au service des émetteurs cotés qui leur soit plus utile, en leur apportant son assistance pour favoriser l’établissement des relations gagnants- gagnants entre les émetteurs et leurs parties prenantes, les acteurs du marché et les investisseurs.

Ce nouveau cadre vise à inciter les entreprises cotées à mieux communiquer avec le marché et à favoriser la liquidité de leurs titres pour faciliter leur financement à travers le marché.

Cette nouvelle relation s’est concrétisée, en 2016, par la réalisation de trois ateliers successifs, sur la communication financière, la tenue des assemblées générales et l’adoption de la RSE.

Pour réussir les opérations de transmission des entreprises et les pérenniser, la Bourse a rassemblé pas moins de 60 groupes familiaux qui ne sont pas encore cotés en Bourse, pour les convaincre de l’attrait que représente la Bourse pour faciliter les reprises par d’autres investisseurs à travers le marché boursier et garantir leur pérennité.

Et pour banaliser l’accès des petits porteurs et des petits investisseurs au placement boursier, les coûts relatifs aux transactions boursières ont été réduits pour la première fois depuis 1996.

Au final, le responsable a fait savoir que les efforts seront multipliés avec les acteurs du marché pour aider les émetteurs cotés dans l’adoption de leur stratégie RSE et permettre aux investisseurs et actionnaires de s’informer sur ses aspects une fois mise en place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here