La performance des banques vue par Amen Invest

système bancaires

Au terme du premier semestre 2016, les dépôts de la clientèle auprès des banques cotées en Bourse ont enregistré une hausse de 2,5% par rapport à fin décembre 2015, pour atteindre 48,173 milliards de dinars. D’où la Banque internationale arabe de Tunisie (BIAT) a conservé la part de marché la plus élevée avec 17,3% du total des dépôts, selon l’analyse de l’Intermédiaire en Bourse Amen Invest.

Pour sa part, l’Union bancaire pour le commerce et l’industrie (UBCI) a vu ses dépôts dépasser la barre des 2 milliards de dinars. Cette progression est due principalement à l’amélioration de 45% de ses dépôts à terme.

Ainsi, Attijari Bank a préservé sa vigueur commerciale projetant ses dépôts au-delà de 5 milliards de dinars à fin juin 2016, contre 2,799 milliards à fin décembre 2009.

Par contre, Amen Bank a affiché une timide hausse de 1,6% de ses dépôts, une décélération qui s’intègre dans le cadre de sa nouvelle stratégie visant une meilleure maîtrise du coût des ressources.

En termes de crédits, ils ont connu une croissance sectorielle de 5,2% à 50,126 milliards de dinars. Cette évolution a profité aux professionnels, sachant qu’elle a concerné les crédits à moyen et long termes octroyés au secteur des services, ainsi que les crédits à court terme pour le secteur industriel.

Toutefois, les crédits aux particuliers (crédits à la consommation) ont enregistré une reprise assez vigoureuse, reflétant l’amélioration de la capacité d’endettement des ménages, et ce,  à l’issue des augmentations salariales de fin 2015.

A cet égard, la Banque de l’Habitat (BH) et Attijari Bank ont affiché les taux d’évolution des crédits les plus importants du secteur, avec respectivement 10,8% et 10,3%, en raison de leurs politiques commerciales expansionnistes.

Avec des crédits à la clientèle en hausse de 7,5%, la BIAT occupe, pour la première fois, la position de leader en termes de crédits avec une part de marché de 14,13%, en remplacement de la Banque Nationale Agricole (BNA).

Quant à la Wifack International Bank  (WIB) et Amen Bank, elles ont accusé respectivement une légère régression de 1,3% et 0,4%.

En termes de  Produit net bancaire, les banques cotées ont enregistré une augmentation de 9,6% sur le premier semestre 2016 contre 6% sur toute l’année 2015.

A l’exception de la Banque de Tunisie (BT) et de l’Arab Tunisian Bank (ATB), toutes les banques cotées ont enregistré des accroissements notables de leurs portefeuilles titres.

Par ailleurs, les banques publiques ont observé les taux de croissance les plus élevés, leur permettant de voir leurs revenus de portefeuilles titres grimper de plus de 48%.

L’Amen Bank possède, de son côté, le portefeuille titres le plus important, dépassant ainsi l’ATB, leader du marché.

Dans le même contexte, la BIAT maintient sa 1ère position avec un PNB de 278,3 MDT, soit en progression de 10,6%,  suivie de la BNA et d’Attijari Bank. La BTE a affiché, dans ce sens, une des plus fortes évolutions du secteur avec +43,4% au vu de sa  stratégie agressive.

En termes de Résultat brut d’exploitation (RBE), les banques cotées ont réalisé un RBE de 844,5 MDT à fin juin 2016 contre 768,1 MDT durant la même période de l’année précédente,  soit un accroissement de 9,95%.

La BIAT a affiché le RBE le plus important du secteur bancaire avec 158 MDT,  en hausse de 12,2%, confirmant sa position de 1ère banque, suivie de la BH qui a gagné trois rangs.

En conclusion, les banques cotées, hors BNA, ont atteint une légère croissance de 3,59% du Résultat net au premier semestre de l’année en cours. D’où le meilleur résultat a été connu par la BIAT avec +22,4% à 80,6 MDT.

Contrairement, l’Amen Bank a accusé une baisse de 39,5% de son bénéfice semestriel. Cette baisse est due à une dotation semestrielle de 46,1 MDT à fin juin 2016 contre 28,1 MDT sur la même période de 2015.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here