Borj Attijari : pour faire de Casablanca une plateforme financière de l’Afrique

Borj-Attijari L'Economiste Maghrébin

La première banque privée au Maroc, Attijariwafa bank, envisage la réalisation d’un projet de Tour géante dans la zone de Casablanca Finance City (CFC), baptisé  «Borj Attijari», et ce, après la BMCE Bank qui compte construire la plus haute tour en Afrique. L’objectif est de faire de Casablanca une des principales plateformes financières du continent africain.

Pour la réalisation de la maîtrise d’œuvre de cet ensemble mixte de bureaux, logements et services d’une superficie de 54750 m², Attijariwafa bank va procéder à la désignation d’un architecte, et ce, en ayant recours à un concours international d’architecture.

Les architectes intéressés par ce projet, doté de quatre prix de 100 000 euros chacun, devront manifester leur intention de participer au concours, avant la date limite de manifestation d’intérêt prévue pour le 3 octobre prochain. Quant à la date d’annonce des résultats de ce concours, elle a été fixée au 8 février 2017.

Il est à rappeler que la BMCE Bank a lancé, depuis mars dernier, la construction  de la tour la plus haute d’Afrique de plus de 200 mètres à Rabat. Une tour de 65 étages pour un  investissement de 100 millions de dollars.

Attractif aux investisseurs marocains et internationaux du secteur financier et aux sièges sociaux régionaux, Casablanca Finance City (CFC) c’est déjà 101 entreprises labellisées bénéficiant de nombreuses exemptions fiscales et facilités juridiques ou administratives (franchise d’impôt sur les activités hors Maroc, facilités de visas, liberté des changes, etc). Parmi ces entreprises labellisées CFC figurent Ford, Huawei, la Coface, BNP Paribas Investment, Bank Of China, le fonds panafricain Africa50.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here