Bourse : le Tunindex reflète les dérives politiques

Bourse bilan L'Economiste Maghrébin

Dans une conjoncture économique morose et un contexte politique marqué par l’accentuation des dérives naturelles du régime parlementaire, l’indice phare de la Bourse de Tunis a enregistré une performance de 4,91% à 5600 points au terme du premier semestre 2016, selon le bilan boursier d’Arab Financial Consultants (AFC).

Depuis le premier mois de l’année, le marché a montré un grand optimisme qui s’est traduit par une hausse du Tunindex de l’ordre de 7,41% alors qu’en février, une baisse de 2,36% s’affichait.

Les quatre autres premiers mois de l’année 2016 ont été caractérisés par un cycle en dents de scie, à savoir un mois de croissance de l’indice suivi par un mois de correction.

Néanmoins, selon l’AFC, la correction finale du mois de juin a été prononcée et l’indice a perdu 3,62%, et ce, en raison des initiatives alambiquées d’une classe politique décidément déconnectée de la réalité.

Au niveau des transactions, le montant cumulé a été inférieur de 11,5% à celui de la même période de l’année 2015, soit 949,5 millions de dinars contre 1073,2 millions de dinars.

Ainsi, le volume moyen par séance a affiché un minimum au cours du mois de juin 2016, avec seulement 5,1 millions de dinars par séance. Ce volume a été marqué par la dominance de la catégorie des tunisiens libres et gérés, avec une part de 47% des achats et de 43% des ventes.

De son côté, la catégorie des OPCVM, qui ne détient que 1,2% de la capitalisation boursière, a été la plus active avec une part des achats et des ventes de 11%.

Le marché des blocs qui représente 25% du volume total, a été réparti entre 93% pour les tunisiens et 7% pour les étrangers à l’achat, contre 72% pour les tunisiens et 28% pour les étrangers à la vente.

En termes de valeurs, la SFBT a été la plus échangée courant le premier semestre 2016 avec un montant de 114,4 millions de dinars, suivie par UNIMED qui a cumulé 58,8 millions de dinars.

En troisième position figure le titre ADWYA, avec un volume de 56,8 millions de dinars, dont 49,3 millions de dinars sous forme de transaction de blocs.

Quant à ARTES, il a accaparé 55,4 millions de dinars, et ce, à l’issue de la sortie des étrangers, dont les parts ont été rachetées par le groupe Mzabi.

Par ailleurs, Eurocycles a été la vedette de ce premier semestre grâce à ses performances financières intrinsèques et son évolution en bourse dans des volumes de 52,4 millions de dinars.

Bourse bilan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here