Mise en place d’un plan de réforme du secteur des huiles végétales

huiles végétales

Le secteur des huiles végétales connait depuis le début de l’année en cours des grandes perturbations au niveau de l’approvisionnement. Plusieurs consommateurs ne cessent de se plaindre du manque ou de la non disponibilité de l’huile végétale en bouteilles dans de nombreux points de vente.

La subvention octroyée par l’Etat pour le secteur des huiles végétales lui coûte cher, quelques 200 millions de dinars sont accordés annuellement par la Caisse générale de compensation (CGC) pour compenser le prix de l’huile végétale.

L’objectif de cette compensation consiste à protéger le pouvoir d’achat du consommateur tunisien à faible revenu notamment contre les fluctuations des prix au niveau mondial. Toutefois, il s’est avéré que le citoyen en bénéficie peu.

Pour atteindre un meilleur équilibre du marché tout en  protégeant davantage le consommateur tunisien et en renforçant la compétitivité du secteur des huiles végétales, , le gouvernement a mis en place un plan de réforme du secteur des huiles végétales visant à préserver sur les atouts notamment la qualité .

Les principales actions de ce plan visent la restructuration du secteur, le contrôle de la qualité de l’approvisionnement ainsi que la promotion des huiles végétales.

Notons que le ministre du Commerce et le ministre de l’Industrie ont récemment effectué une visite d’usine chez Slama Frères, une société spécialisée dans le raffinage et le conditionnement des huiles végétales subventionnées par l’Etat tunisien. Slama Frères possède aussi un joint-venture, un site de conditionnement des huiles végétales à Musrata avec un groupe privé  libyen.

[raside number= »2″ tag= »huiles »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here