Afrique de l’Ouest : une monnaie unique à l’horizon 2020

CEDEAO monnaie Afrique de l'Ouest L'Economiste Maghrébin

Un rapport élaboré par la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) prévoit l’établissement d’une Banque centrale de ladite organisation pour le lancement et la mise en circulation de la monnaie unique pour ses 15 membres à compter de 2020.

Parmi ces quinze pays, le Liberia et le Cap-Vert, qui sont membres ni de la Zone monétaire ouest-africaine (ZMAO) ni de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), sont invités par le Conseil de Convergence à se joindre à au moins une des zones monétaires et au Programme de coopération monétaire de la CEDEAO pour faire réussir l’initiative de la monnaie unique.

De leur côté, les membres de la CEDEAO ont demandé à cette Commission de maintenir sa collaboration avec les autres institutions régionales et Etats membres impliqués dans le Programme de coopération monétaire pour s’assurer de la mise en œuvre effective de la feuille de route pour ce Programme.

Idem pour le Conseil de Convergence qui a demandé aux Etats membres de  maintenir les politiques fiscales et monétaires appropriées et la mise en œuvre rigoureuse des politiques structurelles et institutionnelles dans le cadre du Mécanisme de surveillance multilatéral, pour la mise en place d’une convergence et une union monétaire durables.

A noter que la CEDEAO C a été instituée par le traité de Lagos en mai 1975 par quinze pays de l’Afrique de l’Ouest, à savoir Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo. Le Cap-Vert a rejoint la Communauté en 1976, alors que la Mauritanie a quitté l’organisation en 2000.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here