Kamel Ayadi et Saïd Aïdi, même combat pour valoriser le travail

travail en Tunisie

Alors qu’il est en pleine guerre contre « les dérapages et abus  syndicaux »  et pleinement critiqué  de toutes parts, le ministre de la Santé Saïd Aïdi a grand ouvert la porte à la campagne de sensibilisation sur la valeur du travail lancée par le ministère de la Fonction publique, de la gouvernance et de la lutte contre la corruption. La preuve, une journée de sensibilisation s’est déroulée à l’Institut Pasteur aujourd’hui.

Kamel Ayadi, ministre de la Fonction publique, a également assisté à la cérémonie. Il a déclaré que l’administration doit retrouver son image d’antan et s’ouvrir sur son environnement.

« Nous envisageons de revoir le statut de base de la Fonction publique, tout en enracinant le principe de la compétence et la transparence, conformément à l’article 15 de la Constitution », a-t-il l indiqué et d’affirmer la volonté de s’ouvrir sur une nouvelle phase, à savoir la gouvernance des ressources humaines.

Dans le même contexte, il a déploré que les augmentations de salaires n’aient pas généré le retour à la productivité. Revenant sur le phénomène de l’absentéisme, le ministre a indiqué que c’est un phénomène qui prend de l’ampleur et qu’une réunion est prévue avec l’Ordre des médecins pour en discuter. « Les données dont nous disposons nous incitent à agir et il n’est plus question de rester silencieux face à ces phénomènes surtout que la Fonction publique fait vivre 630 mille familles », a-t-il déclaré.

Le ministre a indiqué qu’il n’est pas suffisant de changer les lois si cela ne s’accompagne pas d’un changement de mentalité et de l’instauration d’une nouvelle culture du travail au sein des administrations.

Saïd Aïdi, quant à lui, dans une brève allocution, a indiqué qu’il est en faveur de l’application de la loi et de la valorisation du travail et d’indiquer qu’il demeure favorable à ce genre de campagne.

[raside number= »3″ tag= »travail »]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here