Slim Chiboub ouvre le bal de la réconciliation

La première convention portant sur la réconciliation et l’arbitrage a été signée, aujourd’hui 5 mai, au siège de l’Instance Vérité et Dignité. Le bénéficiaire en est Slim Chiboub, gendre du président déchu Ben Ali.

La convention a été signée entre Slim Chiboub, qui a demandé de pouvoir bénéficier du dispositif et le chargé du contentieux qui représente le ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières.

[raside number= »3″ tag= »Slim Chiboub « ]

Ainsi la porte est désormais ouverte à toute personne ayant tiré un profit illégal de l’Etat, pour demander de bénéficier du dispositif en question.

Le gendre de Ben Ali était accusé de trafic d’influence. Il a été détenu, entre novembre 2014 et janvier 2016, à la Prison civile de Mornaguia.

Intervenant sur les ondes radio, Khaled Krichi, membre de l’IVD, a indiqué que dans le cas où il s’avèrerait que Slim Chiboub a présenté de fausses informations, l’accord de réconciliation serait annulé. Revenant sur le rôle de l’IVD, il a indiqué qu’elle a intercédé entre l’Etat et Slim Chiboub pour instaurer la réconciliation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here