Mohsen Marzouk : vers un congrès constitutif

marzouk

La feuille de route mise en œuvre par le parti « Machrou3 Tounes » (mouvement projet de la Tunisie) comprend l’organisation d’un congrès constitutif. Telle est l’annonce faite par Mohsen Marzouk, le coordinateur général, lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui.

 » 18 commissions  ont été créées pour traiter les volets : politique, économique, social, culturel, éducation et enseignement, etc. », a-t-il dit.

Il ajoute: “Nous sommes prêts à organiser notre premier congrès qui aura lieu avant le mois de Ramadan, une fois le visa du parti obtenu  ( date de  dépôt le 2 avril) ”.

Sur la question de la réconciliation, il a fait savoir son importance, en soulignant : “Cela dit, j’insiste sur le fait que pour tous les pays qui passent par une phase de transition, il est évident qu’on parle de réconciliation”.

Sur un autre volet, l’appel à la création d’un bloc parlementaire unifié, il a indiqué: “Nous étions les premiers à demander à ce qu’il y ait création d’un bloc parlementaire unifié, même si un parti  a copié notre idée”.

Il ajoute: “Nous avons entamé  les discussions avec les autres partis politiques Afek Tounes, UPL, El Moubadra, El Massar, Nidaa Tounes,  car nous croyons à cette famille moderniste, démocratique, qui fera le contrepoids sur la scène politique pour instaurer un  équilibre, autour d’un consensus”.

Interrogé sur l’affaire de Panama Papers,  il a fait savoir qu’il a retiré sa plainte et que le dossier a été transmis à l’instance nationale de lutte contre la corruption.

Qu’en est-il sur le plan économique?

De son côté, Mondher Bel Hadj Ali, membre du mouvement el Machrou3, a tiré la sonnette d’alarme sur la situation économique que connaît le pays. Il déclare: “Tous les indicateurs économiques sont au rouge, socialement et économiquement. Or ce dont on a besoin aujourd’hui, ce sont de réformes qui tardent à venir malheureusement. D’ailleurs, nous travaillons en ce moment  sur 250 projets de mesures pour mettre fin à la crise et pour réduire le taux de chômage qui s’élève à 15.2%. D’autant  plus que ces projets pourront  être réalisables  dans 500 jours et sortir le pays de l’impasse dans laquelle il se trouve aujourd’hui”.

Par ailleurs, la liste des 23 membres du comité exécutif : Moustapha Ben Ahmed, Amina Rekik, Watfa Belaid, Rebha Ben Bassine, Myriam Boujbel, Anis Saidi, Sadek Chhabene, Aymen Bjaoui, Abderaouf Chérif, Khaoula Ben Aïcha, Touhami Abdouli, Slim Tlatli, Abdelhamid el Aloui, Mohamed Ennacer Jebira, Nesrine el Ameri, Walid el Jaled, Hanene Ayechi, el Hachemi el Hadhiri, Marouene el Felfal, Ali el Hasnoui, Mourad el Khechine, ( le trésorier) Mohsen Marzouk (coordinateur général).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here