Tunisair : amélioration de la régularité des vols en 2015

Longtemps critiquée sur le plan des retards récurrents de ses vols et par suite la régularité y afférente, considérée d’ailleurs comme l’un des maillons les plus importants et sensibles de sa chaîne de qualité de service, Tunisair a pu, après cinq années consécutives de régressions cumulées entre 2010 et 2014, renverser la tendance négative de la chute de cet indice primordial.

En effet, le taux moyen de la régularité des vols s’est établi en 2015 à 54% (retards supérieurs à 15 mn et moins d’une heure), gagnant au passage deux précieux points par rapport à 2014 et trois points par rapport à 2013, ayant connu le plus bas niveau en matière de régularité des vols. Il faut surtout noter qu’en matière de taux annuels de régularité des vols, chaque point a son poids très précieux.

En termes d’analyse globale de cette performance, il y a lieu tout d’abord de noter la mobilisation de tous les intervenants du transport aérien (O.A.C.A., Police des Frontières, Douanes, …). Ensuite, il faut citer particulièrement les efforts de la Direction Générale qui a réinstauré, depuis l’année dernière, les réunions hebdomadaires du comité de régularité des vols pendant lesquelles une analyse minutieuse des retards subis, particulièrement sur le plan endogène, est effectuée et des décisions de mesures correctives conséquentes sont prises et un suivi est assuré à leur stricte application.

Sur un autre plan, non moins important puisque touchant à la répercussion financière combien importante, les retards de plus de trois heures, impliquent de lourdes indemnisations pénalisantes pour la compagnie, le nombre de vols retardés ayant chuté de 47% pour passer de 730 vols en 2014 à seulement 390 en 2015.

Signalons en outre que, sur l’ensemble des aéroports nationaux, le taux moyen de régularité des vols est sensiblement pénalisé par celui de Tunis – Carthage qui, outre le facteur exogène à Tunisair lié à son encombrement structurel, se taille la part du lion dans le trafic global, notamment après la chute vertigineuse du trafic charter après la révolution et particulièrement les attaques du Bardo et de Sousse l’année dernière et qui a poussé Tunisair à un redéploiement conséquent sur le trafic régulier.

Il convient enfin de signaler que cette amélioration en 2015 a été réalisée au cours d’une année qui a connu pendant neuf mois une paralysie quasi-totale de l’activité de la société Tunisie Catering (depuis mars 2015) ayant causé beaucoup de torts à la régularité des vols de Tunisair qui a déployé tous ses moyens pour parer à cette défaillance dans un premier temps, pour finir par une contribution majeure dans la reprise de l’activité de cette société (depuis le 1er mars 2016).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here