Aziz Krichen : la Tunisie pourrait connaître le même sort que la Grèce

L’ancien  conseiller politique de la  Présidence de la République de Moncef Marzouki, Aziz Krichen, a tiré la sonnette d’alarme sur la situation économique que traverse la Tunisie, lors d’une conférence de presse tenue dans la journée du vendredi 22 avril.

Il a annoncé que la Tunisie connaîtra le même sort que la Grèce en expliquant que : « Nous sommes au bord de la faillite. Et ce que nous vivons aujourd’hui, n’est autre qu’une sorte de supervision. Et la Tunisie pourrait, en effet, connaître le même sort  que celui de la Grèce, si nous ne trouvons pas de  réponses urgentes ».

Selon lui, il s’agit d’une crise économique que traverse le pays  due, en partie, à l’incapacité des gouvernements qui se sont succédé depuis le 14 janvier à ce jour et qui n’ont pas réussi à mettre en œuvre des réformes aussi bien nécessaires qu’urgentes.

Aziz Krichen est un témoin privilégié de ce que la Tunisie traverse en évènements historiques, entre 2012 et 2014, date de sa démission. Le « Conseiller » deviendra le « Saboteur du sabotage ». Economiste, sociologue, figure de proue de la gauche, alignant plus de 40 ans de lutte pour la démocratie, payant son lot d’années de prison et d’exil, Aziz Krichen nous a gratifié d’un livre instructif intitulé « La Promesse du Printemps ».
Ses outils de chercheur et de penseur l’autorisent à des analyses approfondies qui permettent de décrypter des évènements que nous avons tous vécus au quotidien sans parfois en saisir la signification et la portée. Sa proximité avec les principaux acteurs politiques et syndicaux rend son appréciation pertinente. Mais, c’est aussi sa conclusion qui rend encore plus intéressant son livre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here