Caisses sociales : pour la diversification des sources de financement

caisses

Le projet de loi relatif à la prolongation de l’âge de départ à la retraite n’aidera pas à résoudre la crise des caisses sociales, a déclaré le secrétaire général adjoint de l’UGTT, chargé de la couverture sociale, Abdelkrim Jrad, lors de son passage devant la commission de l’organisation de l’administration et des affaires des forces armées de l’ARP.

Il a déclaré que cette solution permettra de fournir de la liquidité aux caisses sociales afin qu’elles puissent survivre. Cependant, il a estimé que toute démarche relative au sauvetage des caisses sociales doit être prise par la commission de la sécurité sociale qui relève du Pacte social.

Par ailleurs, les négociations entre l’Union générale tunisienne du travail ( UGTT ) et la présidence du gouvernement en sont arrivées au stade où chaque assuré social aura la liberté de choisir de prolonger ou pas l’âge de son départ à la retraite et de le signifier avec un préavis deux ans avant d’avoir atteint l’âge de départ à la retraite au lieu de cinq ans auparavant.

Il est à noter que les membres de cette commission ont estimé que le projet de loi ne permettra pas de résoudre le problème du déficit des caisses mais risque par contre de compliquer la situation du chômage auprès des jeunes.

Le projet de loi relatif à la prolongation de l’âge de départ à la retraite fait partie des projets de loi qui ont suscité des tractations entre la présidence du gouvernement, le ministère des Affaires sociales et l’UGTT.

Notons qu’une étude récente faite par Houyem Chekki Cherni, universitaire et spécialiste de la protection sociale, a montré qu’il n’existe pas de solution miracle pour la crise des caisses sociales en Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here