Panama Papers – Tunisie : le Ministère public n’agira que preuves à l’appui

Panama Papers

« Toute personne ou partie ayant des informations suite aux dernières fuites du scandale du Panama Papers est appelée à contacter le Ministère public pour les déposer », déclare le porte-parole du Ministère public et du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme Kamel Barbouche à leconomistemaghrebin.com.

Kamel Barbouche a indiqué dans le même contexte que si des données intégrales, claires et nettes sont mises à la disposition du Ministère public, il ne manquera pas de se mobiliser afin d’appliquer la loi.

 Et pourquoi le Ministère public ne se mobilise-t-il pas?

A cette question, le porte-parole a répondu que cela n’est possible que si le Ministère public a accès à des données. « Nous ne pouvons pas nous baser dans notre travail sur des données journalistiques. Si une partie prenante, ou une association confie au Ministère public les données dont elle dispose, elles seront prises en compte », insiste-t-il. « Nous ne pouvons pas agir sur la base d’un vide pour mener une enquête », conclut-il.

L’affaire Panama Papers a évoqué le nom d’hommes politiques, de médias et d’hommes d’affaires tunisiens…

Il est à noter que les Tunisiens évoqués par les documents fuités n’ont pas communiqué dans la presse pour démentir. Dans d’autres pays, ce scandale a causé une mobilisation citoyenne. En Islande une manifestation s’est tenue contre le Premier ministre cité dans les documents. La police a estimé le nombre des manifestants à 8000 alors que les organisateurs parlent de 22.000 manifestants. Le Premier ministre Sigmundur David Gunnlaugsson est accusé d’avoir détenu une société offshore basée aux Iles Vierges britanniques sans l’avoir jamais déclarée publiquement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here