Néji Jalloul : « Nous avons un problème avec la culture du travail »

Dans le cadre d’une conférence organisée ce matin par le ministère de l’Education et la Fondation Amina pour débattre de l’échec scolaire et de l’arrêt précoce des études, le ministre de l’Education Néji jelloul  a souligné le rôle  important du partenariat entre le public et le privé dans la réforme du secteur privé et s’est dit fier d’ impliquer la société civile dans la réforme du système éducatif.
Par ailleurs, il a fait part du programme  « Entreprise amie de l’école » et de son succès grâce au partenariat entre le ministère et la fondation Amana .

« Nous avons un problème avec la culture du travail », a-t-il dit. Et d’ajouter qu’il faut sensibiliser davantage quant au renfoncement de la culture du travail pour lutter contre l’abandon scolaire. Pour lui, les visites des élèves aux entreprises contribuent à la sensibilisation de cette culture.
« Nous avons entamé la réalisation de la réforme scolaire en supprimant  la  semaine bloquée, ce qui a permis de gagner des jours d’études », a-t-il précisé.
Citant les raisons  de l’abandon scolaire, il a pointé du doigt le régime des groupes et la nature de l’espace scolaire peu attrayant.
« Nous manquons de financements. 97% du budget du ministère sont consacrés aux salaires et le reste pour l’aménagement des écoles », a-t-il prévenu en conclusion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here