24h de théâtre non-stop : cherche financement désespérément

KefAlors qu’il reste uniquement 5 jours avant son démarrage, la 15ème édition de 24 heures de théâtre non-stop n’a pas encore mobilisé les fonds nécessaires.

En marge d’une conférence de presse tenue hier 16 mars pour annoncer le programme officiel de la 15ème édition, Sami Nasri, le directeur du Centre d’art dramatique et scénique du Kef, a reconnu l’existence d’un problème de financement. « Pour le moment nous allons compter sur nos propres moyens et sur la subvention allouée par le ministère de la Culture qui n’est pas considérable (12 000 dinars)», explique-t-il avant de rappeler que le centre s’apprête à demander une subvention supplémentaire auprès du ministère de la Culture.

De même, il a estimé que les entreprises privées qui exercent dans le gouvernorat du Kef ne sont pas en mesure de financer le festival, étant donné la situation économique pénible par laquelle elles passent. Ainsi, la responsabilité du festival relève de la délégation régionale de la culture du Kef  et du Centre d’art dramatique et scénique du Kef.

La quinzième édition ne se limitera pas uniquement au théâtre. Plusieurs formes d’expressions artistiques et culturelles y seront présentées. Des conférences-débats auront lieu dans le cadre du festival sur les thèmes : le théâtre et l’école, le théâtre et les arts et le théâtre et la dramaturgie.

Les spectacles se dérouleront dans différents espaces à l’instar de la Prison civile du Kef, la maison de retraite. Le fait que les spectacles s’ouvrent sur plusieurs espaces traduit la volonté des artistes de s’ouvrir sur toutes les catégories sociales « et cela est une forme d’encouragement pour les gens pour qu’ils découvrent l’art »

La 15ème édition qui se déroule, du 22 au 27 mars, sous le signe « Théâtre : horizons et défis » comprend 50 spectacles et peut attirer un grand public de plusieurs autres gouvernorats. Il a estimé que le festival aura de retombées positives sur le développement de la ville : « pendant toute la semaine du festival, la ville connaitra une activité considérable » indique-t-il. D’ailleurs, un partenariat a été conclu entre la direction du festival et le village des métiers du kef afin que les artisans puissent exposer et faire connaitre leurs produits.

Notons que les spectacles sont issus de : Egypte, Soudan, Palestine, Maroc, Algérie, Italie, Inde, Maroc et France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here