Tunisie – Industrie pharmaceutique: conquérir le marché africain

industrie pharmaceutique

Dans le cadre de sa visite à Alger dans les locaux du Centre national d’imagerie médicale (CNIM) du CHU Mohamed Lamine Debaghine, Saïd Aïdi, ministre de la Santé, a appelé à la promotion du partenariat algéro-tunisien dans le domaine de la santé et de l’industrie pharmaceutique.

«Il importe de promouvoir le partenariat entre les deux pays dans le domaine de la santé, notamment à travers l’investissement commun dans le secteur pharmaceutique, et ce, afin d’envisager l’exportation vers les pays africains», a-t-il précisé.

A cet égard, un procès-verbal de coopération a été signé, portant sur la mise en œuvre de la convention de coopération conclue entre la Tunisie et l’Algérie en octobre 2015.

Dans cette convention, les deux parties ont mis l’accent sur la nécessité d’accorder un intérêt particulier à la coopération bilatérale en matière de surveillance épidémiologique transfrontalière et en faveur de l’amélioration des services de santé dans les régions frontalières.

Les deux parties ont, également, convenu de renforcer la collaboration en matière de systèmes sanitaires, notamment au niveau des régions frontalières, et ce, en accordant un intérêt particulier à la prévention contre les maladies et en garantissant les soins sanitaires aux populations de ces régions.

A noter que l’Algérie sera l’invitée d’honneur de l’exposition internationale sur la santé «Tunisia Health Expo», prévue en mars 2016 à Tunis.
L’industrie pharmaceutique en Tunisie

La Tunisie est l’un des premiers pays du continent africain à s’être doté d’une industrie pharmaceutique. Les mesures incitatives et la mise en place d’un cadre juridique et réglementaire adéquat ont favorisé, dès le début des années 90, la privatisation du secteur et son développement.

Les dernières statistiques publiées ont démontré que la couverture des besoins du marché en médicaments par la production locale est ainsi passée de 14% en 1990 à 45% en 2010. En parallèle, le développement des infrastructures sanitaires, conjugué à la compétitivité du site Tunisie, ont favorisé l’implantation de plusieurs entreprises de fabrication de dispositifs médicaux.

La valeur de la consommation nationale en médicaments est passée de 530 MDT en 2005 à 974 MDT en 2010, soit une augmentation annuelle moyenne de 16,75%.

La valeur de la production de médicaments en Tunisie a atteint 436 MDT en 2010. Cette production est répartie entre princeps (39%) et médicaments génériques (61%).

Les exportations de médicaments ont été de l’ordre de 40 MDT en 2010, répartis entre 70% destinés au marché maghrébin, 15% à l’Europe et 15% aux pays africains et aux pays arabes.

Les importations ont, quant à elles, progressé de 12% en moyenne par an au cours de la dernière décennie. La Tunisie a importé, en 2010, des médicaments d’une valeur de 460 MDT provenant de 34 pays dont la France (56%), la Suisse (13%), le Royaume-Uni (6%), l’Italie (4%), le Danemark (3%) et l’Allemagne (3%).

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here