Tunis – ARP : l’opposition quitte l’Hémicycle

ARP-l-economiste-maghrebinLa tension est montée d’un cran entre les députés des partis au pouvoir et l’opposition. Voilà que le député de Nidaa Tounes, Abeda Kefi, a tancé l’opposition.

Il déclare : « Quand l’opposition quitte l’Hémicycle, cela n’a pas de sens, pour la simple raison que son rôle se limite à donner son avis. Cela dit, elle n’a pas le pouvoir de décision ».

Il poursuit: « Elle est tenue de participer au vote même si elle n’approuve pas un texte de loi, c’est son droit le plus absolu, et si on n’arrive pas à un compromis, il y a une commission du consensus qui joue le rôle d’arbitre. Or le jeu de la démocratie exige de nous que nous consentions à ses règles ».

Pour sa part, Zouhair Maghzaoui,  député du Mouvement du peuple, déplore la position de force des partis au pouvoir à propos du projet de loi de finances pour l’année 2016.

Il déclare : « Nous n’avons pas de leçon à recevoir de la part des partis au pouvoir sur notre façon de nous exprimer ».

Et de conclure: « Les débats sur le projet de budget 2016 concernent aussi bien les partis au pouvoir que l’opposition ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here