Solidarité internationale avec le peuple tunisien

L’Algérie a fermement condamné l’attentat terroriste perpétré hier mardi vers 17h00 contre un bus de la Garde présidentielle au niveau du siège du Rassemblement constitutionnel démocratique dissous, avenue Mohamed V, et qui a fait 13 morts et 20 blessés dont quatre civils. « L’Algérie affirme partager la détermination du peuple tunisien à combattre le terrorisme et présente ses condoléances aux familles des victimes de cet acte criminel et odieux », souligne le ministère algérien des Affaires étrangères dans un communiqué. « L’Algérie exprime sa solidarité inconditionnelle avec le peuple et le gouvernement tunisiens », ajoute le communiqué.

Pour sa part, l’Egypte a fermement condamné l’attentat terroriste. Dans un communiqué rendu public mardi, le Caire exprime sa « pleine solidarité avec la Tunisie« , ajoutant qu’elle se tient aux cotés de la Tunisie dans son combat contre le terrorisme.

La Jordanie a énergiquement condamné l’attaque terroriste qui a pris pour cible un bus de la Garde présidentielle. « La Jordanie est plus que jamais aux cotés de la Tunisie pour vaincre le terrorisme et ses méthodes odieuses », a souligné le porte-parole du gouvernement jordanien Mohamed Moumni, cité dans un communiqué

Le président de la République française, en visite à Washington, a condamné l’attentat qui a frappé Tunis avec « la plus grande fermeté ». Lors de son intervention sur Canal+, dans la soirée du mardi 24 novembre, le Premier ministre français Manuel Valls a rendu hommage à la Tunisie: « La démocratie tunisienne est de nouveau attaquée. C’est la raison pour laquelle nous devons la défendre et comprendre que toutes les démocraties sont, aujourd’hui, dans la cible du terrorisme quel qu’il soit, notamment de Daech« . « C’est un attentat perpétré par les ennemis de la démocratie tunisienne qui a déjà eu beaucoup à subir et qui se bat courageusement. Pourquoi attaque-t-on la Tunisie? Parce que c’est un exemple, un printemps arabe réussi grâce à la jeunesse et au peuple tunisien« .
« C’est le contre-exemple que certains veulent abattre, donc il faut soutenir cette démocratie qui fait face, avec beaucoup de courage, à plusieurs défis, en particulier le terrorisme », a-t-il affirmé.

Dans une déclaration unanime, les 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont fermement condamné mardi l’attentat de Tunis, affirmant « qu’aucun attentat terroriste ne pourra détourner la Tunisie de sa marche vers la démocratie et de ses efforts de redressement économique ».

De son côté, le Secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon a condamné l’attaque qui a visé, le 24 novembre 2015 à Tunis, un bus transportant des membres de la garde présidentielle, soulignant être aux côtés de la Tunisie.
M. Ban a réitéré la détermination de l’Onu à « continuer à être aux côtés du peuple tunisien dans sa lutte contre le fléau du terrorisme et dans ses efforts pour consolider et renforcer sa démocratie », indiqué un communiqué de l’Organisation internationale.

Les Etats-Unis ont fermement condamné l’attaque terroriste qui a visé, mardi après-midi, un bus de la garde présidentielle à Tunis, faisant au moins 12 morts et 17 blessés.  « Les Etats-Unis condamnent fermement l’attaque terroriste perpétrée aujourd’hui à Tunis contre un bus transportant des membres des forces de sécurité, tuant au moins 12 personnes », a déclaré le porte-parole adjoint du département d’Etat US, Mark Toner, dans un communiqué.

Le Qatar a, à son tour, vivement condamné l’attentat et réitéré son soutien aux efforts tunisiens pour instaurer la sécurité et la stabilité dans le pays. Le communiqué a présenté également les condoléances du Qatar aux familles des martyrs et blessés.

D’un autre côté, un haut responsable du ministère saoudien des Affaires étrangères a exprimé la condamnation par le royaume de l’attentat terroriste de Tunis et présenté ses condoléances aux familles des martyrs, souhaitant également prompt rétablissement aux blessés. Il a, en outre appelé à appuyer les efforts internationaux pour déraciner ce fléau qui menace la sécurité et la stabilité dans le monde.

Enfin, le Bahreïn a dénoncé l’attentat qui a secoué la Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here