Tunisie : engouement des investisseurs pour les banques publiques

banques tunisiennes

A fin septembre 2015, malgré sa hausse par rapport à la même période de l’année 2014, la capitalisation boursière du secteur bancaire et financier (8 681 064 millions de dinars) a représenté environ la moitié du total de la capitalisation boursière des valeurs cotées sur le marché principal.

Les chiffres relatifs au comportement des valeurs cotées sur le marché principal, publiés récemment  par la Bourse de Tunis dans sa lettre mensuelle du mois de septembre 2015, révèlent que les banques publiques ont vu leurs cours doper l’année, en marge des projets de recapitalisation; mais leur capitalisation reste faible comparée aux autres valeurs du marché, et ce, au vu de l’importance des banques publiques dans le financement de l’économie tunisienne.

Les capitalisations boursières des trois banques publiques tunisiennes à fin septembre 2015, la Banque de l’Habitat ( BH ), la Société Tunisienne de Banques ( STB ) et la Banque Nationale Agricole ( BNA ) ont respectivement atteint 277,2 MD, 146,4 MD et 419,2 MD, soit un total de 842,8 MD.

Les trois premières banques privées, la BT (1 545 MD), la BIAT (1360 MD) et Attijari bank (1045 MD) ont respectivement une capitalisation boursière supérieure à celle des trois banques publiques.   Toujours en tête, la capitalisation boursière de la Banque de Tunisie ( BT ) est  presque le double de celle des trois banques publiques. En termes du même indicateur, la BIAT arrive en deuxième position. Attijai Bank occupe la troisième marche du podium et l’Amen bank (640,3MD)  la quatrième position.

Le département recherches et études de Tunisie Valeurs a mentionné dans la lettre mensuelle du mois d’octobre que le secteur, poids lourd du marché, tirera son épingle du jeu grâce à la normalisation du coût du risque après deux exercices excessifs pénalisés par les provisions. Et d’ajouter que l’activité intrinsèque du crédit continuera de pâtir de la conjoncture morose et de la concurrence que se livrent certaines banques pour la collecte de dépôts.

Malgré sa faiblesse, la hausse de la capitalisation boursière des trois banques publiques tunisiennes prouve l’intérêt croissant, sur une année écoulée, des investisseurs pour ces trois banques.

Toutefois, « face à un environnement concurrentiel très agressif et une gouvernance publique qui montre des signes de faiblesse, les banques publiques ont besoin, en parallèle à leur recapitalisation, d’une refonte totale de leur mode de gouvernance », recommandent les analystes de Tunisie Valeurs.

Dans ce contexte, la désignation de nouveaux directeurs généraux des banques publiques pour un mandat de cinq ans est un pas important dans l’amélioration du nouveau mode de gouvernance de nos banques publiques. Seuls les chiffres pourraient, à moyen terme, confirmer l’impact de cette mesure sur la santé de ces banques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here