Deuxième voiture FCR : peut-on parler de crise de l’automobile auprès des concessionnaires ?

Le ministre du Commerce, Ridha Lahouel, qui était l’invité aujourd’hui de radio Express fm a annoncé que la durée des agréments des concessionnaires automobiles sera portée d’une année actuellement à trois années, ou plus. Ajoutant entre autres que cette mesure tend vers la libéralisation progressive de l’importation des voitures par les concessionnaires agréés qui seront soumis à un système de quotas.

Pour avoir quelques éclaircissements, joint au téléphone, le vice-président de la chambre syndicale des concessionnaires, Khaled Ben Jemâa,  a déclaré : « Il est trop tôt pour tirer des conclusions. Cela dit, je pense que ceci ne nous impactera pas directement, et ce, pour la simple raison que nous avions déjà suggéré au gouvernement il y a quelques mois que le deuxième véhicule doive être acheté chez les concessionnaires en Tunisie, et voilà quelques mois plus tard, cette proposition est adoptée. Acheter une voiture en Tunisie sera dorénavant beaucoup plus facile ».

Toujours dans le dossier de l’importation des voitures, la présidence du gouvernement a, quant à elle, posté sur sa page officielle un communiqué en date du 7 octobre qui annonce clairement que: “ le conjoint ou la conjointe éligible au régime FCR aura droit, dans le cadre d’un retour définitif, à une exonération des droits de douane totale ou partielle, en cas d’achat en devises d’une voiture chez l’un des concessionnaires auto agréés. Cette exonération est applicable une seule fois et n’est pas renouvelable. Le décret en vigueur, qui est valable pour l’achat d’une voiture personnelle ou professionnelle, comprend aussi celles de type tout-terrain inférieur à 3,5 tonnes. Les délais pour bénéficier de cette décision varient entre 180 jours et deux ans. » Ainsi, le conjoint du bénéficiaire du FCR aura le choix entre acheter une voiture à l’étranger ou l’acheter en Tunisie en devises.

Serait-ce la solution pour mettre fin à la crise du secteur ou est-ce  un pis-aller ?

 

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour
    Vous écrivez, je cite : « Ainsi, le conjoint du bénéficiaire du FCR aura le choix entre acheter une voiture à l’étranger ou l’acheter en Tunisie en devises. »

    Êtes vous sûr que l’on aura le choix entre acheter à l’étranger ou en devises en Tunisie ?

    Certains concessionnaires en Tunisie ne pourrons pas vous vendre un véhicule avec les options de votre choix.

    Merci de vérifier ce choix de possibilités.
    Salutations
    MMC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here