Tunis : « Réelles menaces terroristes »

Mohamed Najem Gharsalli l'Economiste MaghrébinLa marche de protestation contre le projet de loi sur la réconciliation nationale suscite une polémique. Tel était le cas lors du débat à l’ARP qui s’est tenu aujourd’hui à partir de 10h50, lors de l’audition à huis clos du ministre de l’Intérieur, Mohamed Najem Gharsalli. 

Le ministre ne remet pas en question “ le droit de manifester” qui selon lui est un droit constitutionnel mais il est de son devoir d’assurer la sécurité des manifestants, a posté Al Bawsala sur son compte twitter.

Nous ne sommes pas contre le droit de manifester, mais il y a des raisons qui nous poussent à agir ainsi, parce que effectivement il y a de réelles menaces, en particulier entre les 11 et 14 septembre”, a indiqué le ministre.

Il a également ajouté que compte tenu des circonstances, il faudrait essayer de trouver une solution qui garantisse les libertés et la sécurité en même temps”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here