UTAP : les mesures prises par le gouvernement sont encourageantes

Agriculteurs

Adel Messaoudi, vice-président de l’UTAP, a déclaré aujourd’hui à leconomistemaghrebin.com que les 17 mesures qui ont été adoptées par le chef du Gouvernement au profit du secteur de l’agriculture sont « un pas dans la bonne direction  et témoignent des bonnes intentions du chef du Gouvernement en attendant  leur exécution ». Notre interlocuteur a estimé que parmi les apports des 17 mesures, le fait de mettre un cadre pour les négociations- à savoir la commission 5+5 afin de discuter de tous les dossiers et trouver les solutions adéquates pour tous les problèmes épineux-« présagent une relation de coopération entre le gouvernement et l’UTAP basée sur la concertation et la coopération ».

Interpellé sur l’agression policière subie par les agriculteurs, hier 2 septembre devant le ministère de l’Agriculture, Adel Messaoudi a indiqué que l’UTAP revendique l’ouverture d’une enquête et d’indiquer que la commission des droits et des libertés au sein de l’Assemblée des représentants du peuple a promis d’examiner l’affaire. «  En ce qui nous concerne, nous exigeons que le ministère de l’Intérieur nous présente ses excuses », dit-il. Car,« nous considérons que le parlement est le garant du respect de la Constitution, s’il ne nous protège pas, nous verrons à quel mécanisme nous allons recourir ».

Il convient de préciser que la commission des droits et des libertés au sein de l’ARP a auditionné l’UTAP et est en train de préparer son rapport sur l’agression.  Notons également que lors d’une réunion entre le chef du gouvernement et une délégation de l’UTAP ayant eu lieu le 3 septembre, 17 mesures ont été prises parmi lesquelles nous citons : la libéralisation de l’exportation, l’exécution des articles relatifs à l’endettement des agriculteurs qui figurent dans la loi de finances complémentaire avant septembre prochain,  l’étude de la possibilité de ne pas augmenter les prix des céréales cette année et d’échelonner les dettes des agriculteurs auprès des caisses sociales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here