Tunisie – Audimat : «Awled Moufida est inégalable, pourquoi le cacher ?»

Invité à s’exprimer sur le démarrage en flèche de la chaîne Attassia Tv en ce mois saint de Ramadan, ainsi que sur la demande de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle ( HAICA ) de suspendre la fusion entre Attassia et Tounesna, Moez Ben Gharbia, le patron de cette nouvelle chaîne, a indiqué qu’il s’est conformé à la décision de la HAICA et a suspendu le jumelage entre les deux chaînes.

Evoquant la caméra cachée  Ettayara présentée par Migalo, Moez Ben Gharbia a précisé que 10 épisodes ont été tournés depuis plus d’un an et que contrairement à ce qui se dit, il ne s’agit pas d’un plagiat du programme présenté par l’égyptien Ramez.

Moez Ben Gharbia a indiqué qu’Attassia Tv a misé sur la jeunesse et sur des producteurs qui ont une moyenne d’âge de 30 ans, félicitant à l’occasion Majdi Smiri pour le feuilleton Lilet Echak.

A  l’avenir, a-t-il assuré, il n’y aura certainement pas d’émissions sportives diffusées sur Attassia Tv , quant aux programmes politiques, ils  ne sont pas encore d’actualité.

Concernant le taux d’audience au cours du mois de ramadan, Moez Ben Gharbia dit se fier à Sigma Conseil et média Scan, rappelant à l’occasion  ce qu’a déclaré le parton de Sigma concernant la grande performance faite par Attassia en terme d’audience, seulement deux semaines après son lancement,.

Revenant sur le changement de la programmation de la chaine au mois de ramadan, le patron d’Attassia a souligné qu’il était nécessaire de changer l’horaire de diffusion du feuilleton Lilet Chak qui coïncide avec le passage de Awled Moufida, diffusé sur Al Hiwar Ettounsi pour éviter une « concurrence inutile ». « Le  feuilleton Awled Moufida est inégalable, pourquoi le cacher? Lilet Chak n’aurait pas eu du succès s’il était diffusé sur la même plage horaire que son concurrent direct ».

Evoquant Samir El Wafi qui a écopé d’une peine de huit mois de prison ferme, il a affirmé que ce journaliste a servi de « bouc émissaire ».

Quant à la plainte intentée par Moncef Marzouki à l’encontre de Hamza Balloumi, Sofiene Ben Hmida et Insaf Boughdiri, Moez Ben Gharbia se dit consterné car cette affaire doit être traitée selon les décrets-lois 115 et 116 relatifs à la presse, selon ses dires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here