Tunisie – France : comment développer son projet de start-up ?

L’Ambassade de France informe de la tenue d’un concours intitulé French Tech Initiative, lancé en partenariat avec la ville de Paris, qui concerne  les futurs entrepreneurs tunisiens. Les lauréats bénéficieront d’une bourse et d’une intégration au sein d’un incubateur français pour y développer leur projet de start-up.

L’initiative French Tech a été lancée fin 2013 par le Secrétariat d’Etat au numérique au sein du Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du numérique, afin de favoriser en France l’émergence de start-up à succès, pour générer de la valeur économique et des emplois, en appuyant et fédérant les initiatives des entrepreneurs et investisseurs.

Cette initiative offre les avantages suivants :

  • Une procédure accélérée pour l’obtention d’un titre de séjour.
  • Une bourse de 12 500€ pour six mois. Cette procédure d’attribution de bourse pourra être renouvelée une fois (soit 25 000€ pour un an). Le montant, versé par Bpifrance, est valable pour chaque membre de l’équipe-projet.
  • Un hébergement gratuit dans une structure d’accompagnement partenaire ; neuf incubateurs parisiens sont impliqués avec une coordination de Paris&CO.
  • Un programme d’animation dédié.
  • Un « Help Desk » qui pourra assister les lauréats dans le cadre des formalités administratives.
  • Une aide à l’installation personnelle apportée à travers le Paris Landing Pack (dispositif d’appui à l’installation d’entrepreneurs étrangers à Paris).
  • Des tarifs avantageux sur les vols Air France, l’octroi d’une carte de fidélité Gold et une visibilité pour la start-up via Air France.

La première expérimentation du programme sera lancée à Paris, à partir de septembre 2015 :

  • Juin 2015 : ouverture de la plateforme pour dépôt des projets.
  • Fin Septembre 2015 : fermeture des candidatures.
  • Décembre 2015 : annonce des lauréats.
  • Janvier 2016 : arrivée des premiers lauréats en France.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here