Tunisie : Groupe Loukil lance la nouvelle gamme de camions Renault Trucks

Résolu et déterminé à aller de l’avant, le top management du Groupe Loukil force le respect sur la place. Il se voulait acteur parmi les acteurs de l’économie tunisienne, notamment les industriels.

Perçu par ses partenaires comme un partenaire d’avenir, le groupe Loukil a voulu tenir ses engagements envers ses clients, une relation basée sur la confiance mutuelle.

C’est pourquoi, le samedi 13 juin 2015, à Hammamet, la société Loukil Véhicules Industriels (LVI), lors d’un événement unique et de grande envergure, a mis toute sa force de conviction pour montrer la robustesse du groupe. C’est tout dire…

C’était l’occasion pour LVI pour lancer la nouvelle gamme de camions Renault Trucks en Tunisie. Il s’agit de 3 gammes distinctes : La gamme « K » pour la construction lourde, « D » pour la distribution et « C » pour la construction et la longue distance.

Le lancement de la nouvelle gamme des camions Renault Trucks en Tunisie s’est distingué avec son agenda riche et diversifié comprenant des sessions plénières avec des présentations des nouveaux camions, de différents ateliers de Produits et Services et un dîner Gala autour d’une ambiance festive. Cet événement a marqué les esprits avec une expérience unique. En effet, l’ensemble des participants ont eu l’opportunité de tester les nouveaux camions dans des conditions réelles d’exploitation sur un circuit aménagé pour l’occasion, accompagnés des démonstrateurs de la marque. Suite à ce test drive, les clients ont énormément apprécié le niveau élevé d’équipements. Ils ont également exprimé leur satisfaction quant au confort et la qualité ergonomique de la cabine.

Renault Trucks 2  (3)

Plus de 300 participants ont été présents à cet événement, dont essentiellement les fidèles clients de la marque, les partenaires leasing et carrossiers, les membres du réseau et les représentants des médias.

Abdessalem Mahjoubi, DG LVI
Abdessalem Mahjoub

Lors d’une conférence de presse qui a précédé le reveal de la nouvelle gamme, Abdessalem Mahjoub, DG de LVI a déclaré que « ces nouveaux camions ont fait l’objet, durant sept ans, de tests qualité drastiques, simulations informatiques, bancs d’essais, tests sur piste, clients-pilotes et moyens industriels fortement renouvelés. Aujourd’hui, ces véhicules sont disponibles sur le marché tunisien avec un objectif clair, c’est d’offrir aux clients des camions robustes qui répondent à leurs besoins tout en leur permettant d’optimiser les coûts. Bien plus que des camions », a-t-il ajouté.

Et d’ajouter que Renault  Trucks propose à ses clients une solution complète de transport, en leur associant une gamme de services complète qui leur permet, entre autres, de réduire les coûts de maintenance et de réparation, d’améliorer leur productivité et de réduire leur consommation de carburant jusqu’à 15% grâce à l’Optifuel Programme.

Bassem Loukil, PDG UADH
Bassem Loukil

Déterminé, Bassem Loukil, Président du conseil d’administration de LVI et PDG de l’UADH, dont LVI est filiale, a précisé que ce lancement vient renforcer la présence de Renault Trucks sur le marché tunisien. Il a souligné que cette nouvelle gamme dispose des  atouts nécessaires pour  réussir sur ce marché, vu ses avantages concurrentiels.

Renault Trucks
Les frères Loukil et leurs partenaires

« Les camions, qui sillonnent encore les routes tunisiennes, sont la pierre fondatrice de Renaults Trucks qui a une longue histoire sur la région maghrébine, en particulier sur la Tunisie. Renaults Trucks est présente en Tunisie depuis plus que cent ans déjà », a fait savoir Patrick Petitjean, vice-président Afrique du Nord.

Interrogé par leconomistemaghrebin.com sur l’avenir LVI après la décision du Tribunal administratif relatif à l’annulation du décret de saisie des biens des familles Ben Ali – Trabelsi,  LVI avait été confisquée et acquise par le goupe Loukil.   Loukil a affirmé que l’acquisition de LVI  jouit de la garantie de l’Etat tunisien pour toutes les procédures  et que sa valeur a fait l’objet d’évaluation des grandes cabinets d’audit. L’annulation de ce décret est une manœuvre politique. Elle est aussi la responsabilité des députés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here