Algérie : retour en force des entreprises françaises

François Hollande doit se rendre prochainement en Algérie pour une visite officielle. Sur le plan économique, les deux pays se sont réconciliés et de multiples contrats ont été signés ces derniers mois. Comment expliquer ce revirement, s’interroge notre confrère parisien France Info?

La  nécessité de la lutte anti-terroriste au Sahel a-t-elle rapproché les deux pays? Ou encore le choix qu’a fait le président Bouteflika de venir se faire soigner régulièrement en France ? En effet, c’est bien François Hollande qui a changé la donne depuis sa fameuse visite de décembre 2012. Autant ses prédécesseurs avaient un tropisme tunisien ou marocain au Maghreb, autant François Hollande cultive depuis longtemps des relations amicales avec les dirigeants algériens et s’il est un pays où les relations personnelles sont déterminantes, c’est bien celui là.

Du coup, poursuit France Info, les portes se sont soudain ouvertes. Les groupes français ont profité de ce nouveau climat et d’un grand marché prometteur de 40 millions d’habitants. Alstom, Air Liquide, Renault, sans doute bientôt PSA… que ce soit dans le domaine des transports, de l’automobile, de l’ingénierie, des infrastructures, de l’irrigation… Les accords se sont multipliés depuis deux ans au point qu’une bonne quinzaine de projets de coproductions industrielles devraient aussi voir le jour. Jamais la France et l’Algérie n’ont entretenu d’aussi bonnes relations économiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here