Tunisie : une décision qui ne fait pas l’unanimité

Photo J. Ben Hassine

Revenant  sur la décision du Gouvernement de permettre aux Tunisiens vivant à l’étranger de bénéficier d’une deuxième voiture de type FCR ( le Conseil ministériel tenu le 21 mai avait autorisé les familles tunisiennes qui décident de rentrer définitivement en Tunisie à importer un deuxième véhicule à un taux  réduit de 25% des taxes douanières, en plus du droit d’importer un premier véhicule sous le régime FCR exonéré de doits de douane), Mehdi Mahjoub, représentant de la Chambre nationale des importateurs automobiles, a vivement critiqué cette mesure, arguant qu’elle est susceptible de nuire au marché automobile en Tunisie, puisque plusieurs Tunisiens vivant à l’étranger vendent leur  »FCR » ouvrant ainsi la voie à l’importation de voitures à moindre prix.

Cependant, cette décision aurait été approuvée par la chambre si le gouvernement avait mis  en place des mesures interdisant la vente des FCR, a fait savoir  le représentant de la Chambre des importateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here