“Il n’y a ni flou ni inconnue”

A l’occasion de l’introduction en Bourse de l’Universal Auto Distributors Holding ( UADH ), l’Economiste Maghrébin a interviewé Bessam Loukil, Président directeur général de l’ UADH. Nous publions aujourd’hui des extraits de cette interview qui vous retrouverez, demain mercredi 13 mai, en intégralité sur les colonnes de notre magazine L’Economiste Maghrébin. 

L’Economiste Maghrébin : A ceux qui veulent acheter, les encouragez-vous à le faire?

Bessam Loukil : Bien sûr. Il y a tout l’historique, des réalisations concrètes, il n’y a ni flou ni inconnue, il y a une base confirmée, solide et surtout un potentiel. En effet, avec la nouvelle formule des quotas, on a de quoi augmenter nos volumes grâce à notre agressivité et à notre réseau Mazda et Citroën, qui couvre tout le territoire, avec 15 points de vente pour Citroën et 10 points de vente pour Mazda.

Pour cette dernière marque, il y a de nouveaux modèles qui cartonnent dans le monde entier. D’ailleurs, l’évolution des chiffres des deux dernières années pour l’utilitaire et le VP le prouve. Quant à Citroën, elle a une nouvelle ligne de produits très futuristes, très technologiques comme la Cactus, une gamme DS extraordinaire dont on va introduire cette année certains nouveaux modèles. Donc, il y a une réelle marge de progression.

Par ailleurs et mis à part les volumes supplémentaires, on était à 5900, puis on est passé à 6000 et cette année, on a bataillé pour un quota de 8000 véhicules.

Il y a ainsi une évolution de fait, en ce sens qu’on avait prévu pour 2015 un volume de 6500 seulement. C’est une belle surprise que d’être à 8000. L’autre potentiel qu’on offre à nos futurs actionnaires, c’est l’introduction de nouvelles marques et la possibilité de racheter une des sociétés confisquées qui seront mises à la vente d’ici 2016.

Il n’y aura pas de conflit d’intérêt ?

Non, pour Mazda et Citroën, tant que vous n’introduisez pas de marque concurrente au sein même de la société, il n’y a aucun problème. Il faut que chaque société soit indépendante et exclusive pour la marque. Il ne faut pas aussi qu’il y ait la même équipe managériale pour les deux sociétés. C’est l’UADH qui va acheter une autre société. Toutes les conditions imposées par les constructeurs ont été respectées.

Cette introduction est une prise de cash ou bien vous allez réinvestir ?

Tout va être réinvesti dans le pôle UADH. Le cash in, c’est une augmentation du capital pour disposer de fonds qui permettent à la société de se positionner sur les futures acquisitions. Pour le cash out, la moitié va assurer des comptes courants à Aures auto et Economic auto, qui proviennent d’une cession de titres non stratégiques au sein des deux sociétés. Des titres de GIF et AMS qu’il fallait céder, car cela ne sert à rien de les garder au sein d’Aures auto. Donc, 100% vont être réinjectés dans le pôle automobile pour le renforcer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here