Tunis : L’ex-colonel Mohamed Salah Hedri : « Il faut neutraliser les loups solitaires »

Mohamed-salah-hedri-l-economiste-maghrebin1Mohamed Salah Hedri, colonel à la retraite, expert en sécurité et chercheur en sciences politiques,  a estimé dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com que, sur le plan stratégique militaire, l’attaque terroriste survenue au musée national du Bardo n’a qu’une faible ampleur.

D’après l’expert, l’objectif des terroristes était de remettre en question les réussites de l’armée et du ministère de l’Intérieur enregistrées contre le terrorisme,  surtout que les deux ministères  ont toujours affirmé que le terrorisme a été battu en Tunisie et qu’ils sont en train d’éradiquer les cellules dormantes : « C’est un message pour dire nous sommes capables d’atteindre un lieu de souveraineté », dit-il. « Ce qui est nouveau dans cette opération c’est que les terroriste ne ciblent plus les forces de l’ordre mais des civils innocents. Preuve s’il en est de leur échec contre les forces de l’ordre  et qu’ils sont désemparés», insiste-t-il.

Commentant l’attaque, le spécialiste a estimé que les terroristes qui l’ont commis sont des «  loups solitaires » Généralement, le « loup solitaire » partage un lien idéologique ou philosophique avec un groupe extrémiste, mais ne communique pas avec ce groupe. Bien qu’il cherche à faire avancer la cause du groupe, le « loup solitaire » conçoit et organise sa tactique seul, sans recevoir d’ordres ou de conseils.  Autrement dit,  ce sont de petits groupes de deux ou trois personnes qui font des opérations similaires qui ont un grand impact sur les médias et sur l’opinion publique  : « Les débusquer et les éliminer n’est possible que grâce au service des renseignements », prévient-il. Cependant, M. Hedri estime, contrairement au porte-parole du ministère de l’Intérieur, que les terroristes voulaient s’attaquer au siège de l’Assemblée des Représentants du Peuple.

Répondant à une question relative  à l’infiltration des armes, Mohamed Salah Hedri nous a rappelé que le Kalachnikov est une arme de petite de taille, facile à porter et à dissimuler même dans un sac. «  Ça se passe ainsi partout à travers le monde », dit-il et de continuer : « Ce qui s’est passé était prévisible et dans d’autres interview, j’ai mis en garde contre d’éventuels attaques terroristes ciblant les villes et qui vont créer un tapage médiatique ».

Il a affirmé que le processus d’éradication du terrorisme entamé par les forces de  l’ordre est un processus de longue haleine, compliqué par la situation chaotique chez notre voisin, car il n’existe aucune barrière invincible contre le terrorisme  pour protéger nos frontières et le territoire tunisien.

C’est pour cette raison d’ailleurs  » que d’autres  opérations pourraient  se produire « . Également, M. Hedri a estimé qu’il s’agit pour les forces de l’ordre de parer au plus pressé pour limiter les  dégâts,  » ce qui nécessite toute une stratégie pour réduire les pertes ». Dans le même contexte, le spécialiste  a appelé à accorder plus de confiance au gouvernement surtout qu’il  vient d’être mis en place ainsi qu’aux forces de l’ordre.

De même, il a plaidé pour l’union nationale contre le terrorisme tout en jugeant qu’il  faut mobiliser tous les efforts :  « Il faut fournir toutes  les ressources nécessaires aux forces de l’ordre et à l’Armée nationale dans leur guerre contre le terrorisme et surtout renforcer le service des renseignements  », dit-il.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here