Tunis – Chedli Ayari : l’économie tunisienne n’a pas profité de la baisse du prix du baril

L’inquiétude voire les craintes étaient bel et bien perceptibles dans les propos de Chedli Ayari, hier lors d’une conférence de presse sur la mise à jour du rapport du FMI « Perspectives Economiques Régionales », et ce, suite à la baisse récente des prix du pétrole, tenue au siège de la Banque centrale de Tunisie.

Le gouverneur de la Banque centrale a déclaré clairement qu’il « n’a pas de réponse  ni d’explications à la facture énergétique que paye le pays même si on prend en considération la dévaluation du dinar tunisien ».
Dans le même ordre d’idée, il a appelé à un audit urgent du secteur de l’énergie en Tunisie avant de rappeler que le déficit est dû  à la facture des hydrocarbures à hauteur de  60 à 65%.  D’après M. Ayari, le problème est dû aussi à la nature de consommation.  « Si le Tunisien ne change pas son mode de consommation, le déficit ne sera jamais maîtrisable », dit-il.
Par ailleurs, le gouverneur de la BCT a déclaré que contrairement à l’économie marocaine et aux attentes, l’économie tunisienne n’a pas tiré profit de la baisse considérable du prix du baril de pétrole à l’échelle internationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here