Algérie : sauver les gazelles du massacre des braconniers du Golfe

Des gazelles éventrées et abandonnées sous le soleil brûlant du Sud algérien : les expéditions organisées par des touristes émiratis ou qataris qui pratiquent la chasse de cet animal menacé de disparition en Algérie ont suscité un véritable sentiment de révolte  parmi la population de cette région du Sahara algérien de la wilaya d’El-Oued. Et, comme un pied de nez aux autorités algériennes qui fournissent à ces chasseurs de luxe la protection de la gendarmerie nationale pour leur garantir toute la sécurité, la population locale a décidé de passer à l’action pour sauver les dernières gazelles de la région.

Ainsi, rapporte Le Courrier international, des nomades, éleveurs et défenseurs de la nature dans la région d’Oued Souf,  ont orchestré récemment  une opération « évasion » de tout un troupeau de gazelles afin qu’il ne soit pas retrouvé par les 4×4 des émirs du Golfe, qui viennent chasser dans le désert algérien cet animal très prisé pour la qualité de sa viande.

Des habitants, fin connaisseurs du Sahara,  ont fait évader tout un troupeau de gazelles pour qu’il ne soit plus fixé dans une zone sillonnée par les caravanes des émirs braconniers qui se déplacent sous la surveillance de la gendarmerie algérienne.

Des opérations qui portent leurs fruits, conclut la même source, puisque le voyage de la dernière caravane de chasseurs originaires des Emirats Arabes Unis en mai 2014 a capoté et les émirs chasseurs, déçus de ne pas avoir mis la main sur une gazelle algérienne, ont rebroussé chemin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here