Microcred s’installe en Tunisie

Microcred a choisi la Tunisie comme premier pays arabe pour ouvrir sa filiale Microcred Tunisie. Hier le 15 décembre, la première agence de cette institution de microfinance a inauguré sa première agence à Ezzahrouni,  zone populaire de Tunis.

La cérémonie s’est tenue en présence de plusieurs personnalités économiques et politiques : le président du Conseil d’administration de Microcred Tunisie, Hassan Zargouni, le ministre de l’Economie et des Finances, Hakim Ben Hamouda, l’ambassadeur de France en Tunisie, François Gouyette, l’ambassadrice de l’Union européenne, Laura Baeza, et le fondateur de Microcred, Arnaud Ventura.

Prenant la parole lors de la cérémonie inaugurale, Hassan Zargouni, actionnaire à l’institution a remercié dans son intervention tous ceux qui ont soutenu cette initiative afin qu’ « un projet prônant l’économie inclusive voit le jour », a-t-il déclaré.  Depuis quelques années, a-t-il poursuivi, il n’était pas possible de parler de microcrédit et de microfinance et  maintenant après la révolution cela a été rendu possible. Par ailleurs, M. Zargouni a informé l’auditoire que cette inauguration de la première agence n’est que le début, annonçant que dans un mois aura lieu l’inauguration d’une deuxième agence à Ben Arous.

S’exprimant à son tour, Hakim Ben Hamouda, ministre des Finances et de l’Economie, est revenu sur le rôle de la microfinance dans l’intégration des personnes exclues du circuit financier et bancaire, notamment dans les régions défavorisées. Argumentant ses propos, M. Ben Hammouda a affirmé que le ministère de l’Economie et des Finances a accordé trois agréments à trois institutions de microfinance. Affirmant  son propre intérêt à l’importance de cette initiative, le ministre a affirmé par la même occasion que deux fois par mois il fait le déplacement dans les régions intérieures et qu’à travers ces visites, il programme à chaque fois une visite pour l’une des institutions de microfinance, afin de s’enquérir des avancements et des problèmes des institutions. Pour conclure, le ministre a exprimé son soutien à la nouvelle initiative jusqu’à la fin de son mandat vers mi-février 2015.

François Gouyette
François Gouyette

L’ambassadeur de France, François Gouyette, a mis l’accent dans son intervention sur l’importance de la nouvelle loi relative à la microfinance comme outil d’intégration de la population défavorisée et moyen de lutte contre la précarité et le chômage. Il a ajouté que « cependant la pérennité d’une institution de microfinance demeure dépendante de sa stabilité institutionnelle, c’est à dira de sa bonne gouvernance ». Par ailleurs, M. Gouyette a dévoilé que l’Agence française de développement ( AFD ) a soutenu le nouveau projet par un don de 700 mille euro, ajoutant que « de multiples interventions françaises en faveur de la microfinance en Tunisie ont lieu ».

Laura Baeza, l’ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie, a exprimé son soutien à  Microcred. A ce titre, elle a affirmé que «  Microcred a bénéficié d’une subvention de l’Union européenne, dans un contexte particulier, à savoir 1,8 MD ».  Revenant sur l’appui de l’Union européenne  au secteur de la microfinance en Tunisie, elle a déclaré que l’Union européenne a accordé un montant total de 4,5MD pour le soutien de la microfinance en Tunisie, et ce, depuis 2012. Laura Baeza a enfin  rappelé que l’UE est le premier établissement ayant accordé sa confiance au projet et ayant été son premier partenaire.

Bodo Lieberam, le directeur général de Microcred Tunisie a affirmé que l’installation de la première agence à Ezzahrouni est un choix qui ne doit rien au hasard puisqu’il intervient suite à une étude qui a affirmé qu’il existe un terrain favorable à la microfinance dans les zones défavorisées, notamment dans cette zone. Il a affirmé que la condition principale pour que le jeune ait un crédit est relative à son profil, sa détermination et sa volonté de réussir. « Une fois que nous nous sommes rendu compte de son sérieux, ce qui reste à faire est facile » dit-t-il. Revenant sur les chiffres, M. Lieberam a déclaré que 45 mille ménages vont bénéficier d’un crédit dans les prochaines cinq années outre le recrutement de 350 personnes et l’installation de plusieurs agences dans les différentes régions de la Tunisie, notamment dans l’intérieur du pays. «  Notre installation en Tunisie sera notre portail pour s’installer dans d’autres pays arabes » nous dit-t-il.

Après avoir exprimé son plaisir d’être présent lors de la cérémonie, Arnaud Ventura, le fondateur de Microcred intervenant à la fin de la cérémonie, a parlé de l’entreprise en chiffre : « Aujourd’hui Microcred c’est 350 millions d’euros prêtés à 300 mille personnes » dit-t-il, avant d’affirmer que Microcred continue d’œuvrer pour faire bénéficier d’autres personnes de ses services  « J’ai beaucoup d’espoir en Tunisie.  On pourra venir en aide à plusieurs personnes en Tunisie tant par les prêts que par le suivi des projets » conclut-il.


Notons  que Microcred Tunisie a reçu l’agrément du ministère de l’Economie et des Finances en date du 3 octobre 2014 et entamé ses activités le 3 novembre 2014.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here