Australie : assaut sanglant

Fin tragique de la prise d’otages par un islamiste radical à Sydney : les deux otages, tués à l’issue du siège dramatique d’un café de la capitale australienne,  ont été salués comme des héros qui ont sacrifié leur vie pour sauver celle d’autrui.

Tori Johnson, 34 ans, gérant du Lindt Chocolat Café, théâtre de la prise d’otages et Katrina Dawson, avocate de 38 ans mère de trois enfants, ont été tués au moment où la police d’élite donnait l’assaut : dans un geste héroïque, Tori Johnson a saisi l’arme du preneur d’otages mais, tragiquement, un coup est parti et l’a tué, ce qui a précipité l’intervention de la police et au bout du compte la libération de la plupart des otages. Quant à Katrina Dawson, « elle  tentait de protéger son amie enceinte « , a déclaré l’archevêque Anthony Fisher lors d’une cérémonie de prières à la cathédrale St Mary’s, tout près du lieu du drame survenu au cœur de Sydney.

La police n’a pas confirmé cette lutte entre le gérant du café et le preneur d’otages, affirmant  que l’enquête sur le déroulement exact des événements était toujours en cours. Le preneur d’otages a été identifié par les médias comme étant Man Haron Monis, un « cheikh » autoproclamé d’origine iranienne au passé judiciaire chargé, dont des agressions sexuelles contre des femmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here