Attaque contre un bus militaire : Saboter la présidentielle ?

Ayant échoué à perturber les élections législatives, le terrorisme tente par tous les moyens de saboter la présidentielle qui aura lieu dans quelques semaines. C’est dans cette perspective que se dessine l’embuscade meurtrière qui a eu lieu, hier après-midi, contre un bus de l’Armée nationale qui transportait des militaires et leurs familles, au niveau de la délégation de Nebeur, dans le gouvernorat du Kef, alors qu’il se rendait à Jendouba.

Le bilan de l’attentat fait état de quatre tués et d’une douzaine de blessés, selon le porte-parole officiel du ministère de la Défense, qui a indiqué que le groupe terroriste, qui a attaqué le bus militaire, se cachait dans les sommets et avait tenté de s’approcher du bus pour tuer les personnes blessées, mais l’un des militaires armé a tiré sur les terroristes les obligeant de se retirer.

Que penser de cette odieuse opération terroriste qui a visé non seulement des militaires, mais leurs familles, c’est-à-dire des femmes et des enfants ? Les terroristes sont-ils passés à un palier supérieur en s’attaquant à des civils à quelques kilomètres d’agglomérations urbaines dans le but de propager la terreur ?

Voici la liste macabre de nos enfants tombés au champ d’honneur :

Martyrs

  • Haykel Jmaïi, sergent-chef ;
  • Lamine Cherni,soldat ;
  • Anis Mezni, caporal
  • Zouhair Kahli, caporal-chef

Blessés

  • Abdelaziz Ghrabi
  • Bassem Jeljli
  • Bechir Nasri
  • Faouzi Jendoubi
  • Nedhir Saïdi
  • Adel Hakimi
  • Ala Amri
  • Noureddine Bousselmi
  • Tarek Ghribi

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here