Tunisie : Le numérique au service de l’apprentissage scolaire

Deux programmes ont été lancés aujourd’hui par Orange Tunisie, dans le cadre de la responsabilité sociétale de l’entreprise. Le premier programme, Mooc Foffle, en faveur des étudiants, leur permet de perfectionner leurs compétences en langue française et le programme « Education numérique » destiné aux élèves.

Le premier programme a été lancé au siège de l’Ecole Supérieure des Sciences Appliquées et de Management SESAME. Il s’agit d’une première en Tunisie : pour la première fois en Tunisie, les étudiants auront accès à un Mooc pour suivre des cours en ligne afin d’obtenir une certification en langue française. A travers ce programme les participants aux cours, enseignants et élèves, dispersés géographiquement, communiquent uniquement par Internet. Nous avons eu droit à une expérience en temps réel de cette application accessible sur son site web. Cette application propose aux élèves qui terminent leur enseignement secondaire et aux étudiants admis à l’université de suivre des sessions d’apprentissage du français en tant que langue étrangère, grâce à un outil performant accessible à travers le LMS (Learning Management System).

orange-l-economiste-maghrebinDidier Charvet, le directeur général d’Orange Tunisie, a déclaré que ce projet trouve son origine dans l’engagement citoyen d’Orange Tunisie et son adhésion aux actes solidaires et de sa conscience de l’importance des langues pour l’accès au marché de l’emploi, notamment la langue française. De même il a mis l’accent sur la nécessité de promouvoir l’apprentissage des langues par le biais  du numérique.

Christine Albanel, ancienne ministre et Directrice exécutive d’Orange, a affirmé que la Fondation Orange oeuvre pour la promotion du numérique en Tunisie depuis un certain temps et de rappeler qu’Orange Tunisie a soutenu le musée du Bardo en lui préparant un guide numérique pour sa collection. Elle a affirmé aussi que la numérisation de l’éducation est l’une des activités principales de la fondation présente depuis 27 ans dans 30 pays à travers 16 fondations. Ainsi, pour elle la numérisation et l’apprentissage doivent marcher en parallèle.

Jilani Lamloumi, président de l’Université virtuelle de Tunis, a déclaré que la numérisation de l’enseignement ne date pas d’hier et que depuis sa création l’Ecole virtuelle de Tunis a déployé  ses efforts dans ce sens-là. Pour M. Lamloumi, les limites sont devenues perméables entre l’apprentissage à l’école et l’apprentissage par les moyens numériques.

Mustapha Mezghani, conseiller du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche technologique, estime que l’apprentissage du numérique est au coeur du régime d’enseignement LMD et s’est félicité de ce projet jugé important : “ Ce genre de projet est très intéressant pour notre ministère”, affirme-t-il.

Au siège du ministère de l’Education nationale, le deuxième accord de partenariat a été signé entre Orange Tunsie et le ministère. Ont signé le partenariat, Christine Albanel, ancienne ministre et Directrice exécutive d’Orange et Fethi Jarray, ministre  de l’Education. Ce partenariat s’inscrit dans la lutte contre la fracture numérique, notamment dans les zones rurales.

Expliquant les détails du partenariat, le ministre a dévoilé qu’Orange Tunisie se chargera de fournir une nouvelle technologie pour 26 écoles situées dans des zones défavorisées. Le choix des ces écoles se fera selon deux critères : le premier est relatif à la motivation du personnel de l’école et leur prédisposition à utiliser cette technologie et le deuxième est relatif au manque d’école en matière de numérique. Ainsi chacune de ses 26 écoles aura droit à cette nouvelle technologie appelée kit éducatif composé de serveur, 50 tablettes, vidéo projecteur et un écran. Il s’agit de l’utilisation d’un serveur dans lequel l’utilisateur peut installer tous les programmes éducatifs officiels adaptés à l’utilisation électronique par Orange Tunisie. Chaque élève pourra accéder à ce serveur à partir d’une tablette sans l’utilisation d’une connexion internet. Le contenu du cours s’affichera sur un grand écran et sur celui de la tablette. Ainsi l’enseignant pourra interagir avec  ses élèves.

Notons au passage que ce partenariat durera tout au long de l’année scolaire 2014-2015 et qu’il est renouvelable.        

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here