Les Écossais votent pour le futur du Royaume

Après les élections de 2011 en Ecosse, un accord avait été conclu entre le Premier ministre conservateur, David Cameron, et son homologue écossais, le chef du Parti Nationaliste Écossais (SNP), Alex Salmond, afin de tenir un référendum décisif pour le futur de l’Ecosse.
C’est aujourd’hui, jeudi 18 septembre 2014, qu’une nouvelle page de l’histoire du Royaume-Uni et de la possible Ecosse indépendante s’écrit, sachant que 97% des Ecossais, soit 4.285.323,  inscrits sur les listes électorales pourront déterminer le futur de l’Union.
La Reine, dans un premier temps absente du débat politique, a suggéré, alors qu’elle était interrogée à la fin d’un service religieux-  fait rarissime – aux Ecossais de « bien réfléchir avant de voter »… Notons que la Reine s’est engagée à jouer un rôle impartial dans la vie politique de la monarchie constitutionnelle.
Des sondages donnent un léger avantage au « Non » à l’indépendance avec 52% des intentions de vote, par rapport aux 48% qui se prononcent pour un « Oui ».
La pression, notamment financière, exercée par Londres, afin de dissuader les Ecossais qui comptent voter en faveur du « Oui » est cependant manifeste.
Dans la matinée du vendredi 19 septembre, les résultats du référendum seront connus et ils marqueront un tournant dans la vie politique de David Cameron qui pourrait démissionner, en cas de victoire des séparatistes. Sans compter également le futur économique  aussi bien du Royaume-Uni que celui de l’Ecosse qui en sortira affecté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here