Tunis – RSF : le gouvernement doit respecter le travail de la HAICA

Suite à l’attaque terroriste du Djebel Chaambi, le gouvernement Jomâa a annoncé la fermeture de deux médias An-Nour et Al-Insan TV, proches de courants intégristes, sans consultation avec l’autorité de régulation.

L’organisation  Reporters sans frontières a condamné cette décision qualifiée d’«unilatérale», appelant au respect des prérogatives de la Haute autorité indépendante pour la communication audiovisuelle (HAICA).

«La lutte contre le terrorisme n’autorise pas le pouvoir en place à se substituer à l’Instance constitutionnelle chargée de la régulation. Cette décision constitue un précédent dangereux pour la liberté de l’information en Tunisie », d’après communiqué.

La même source soutient que «seule la HAICA est légalement habilitée à demander la fermeture d’un média. Cette autorité de régulation, en dépit des nombreuses difficultés qu’elle rencontre, remplit loyalement sa mission».

Reporters sans frontières a appelé, à cet égard, les autorités tunisiennes à plus de respect pourle travail de la HAICA et les dispositions prévues par le décret-loi 116-2011.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here