Tunisie : les précisions de la CONECT quant aux déclarations de Adnène Ben Salah

Faisant suite aux informations concernant la déclaration de Adnène Ben Salah, président du Groupement des sociétés de transport privé de personnes relevant de la CONECT, lors de son passage sur les ondes de Mosaïque FM, la CONECT tient à apporter les précisions suivantes :

1-      Adnène Ben Salah a été l’invité de l’émission en sa qualité de président du Groupement dans le but d’informer et de sensibiliser l’opinion  publique et les autorités concernées sur la situation délicate de ce secteur et les répercussions des nouvelles augmentations de salaires et l’incapacité du secteur d’y faire face. Certains de ses propos ont fait l’objet de déformations qu’il convient de clarifier.

2-      Le risque de fermeture évoqué par le président du Groupement concerne exclusivement les entreprises du secteur de transport privé de personnes.

L’amalgame fait par certains entre les difficultés rencontrées par ce secteur et la situation de la CONECT, qui ne souffre d’aucun problème de quelque nature que ce soit, est de taille et doit être levé.

3-      La CONECT en tant que Centrale patronale  ne cesse de connaître un accroissement important et continu du nombre de ses adhérents et de ses structures régionales et sectorielles qui couvrent actuellement la quasi-totalité des secteurs et des régions.

4-      La pertinence des actions entreprises par la CONECT tant à l’échelle nationale qu’internationale, sa  nouvelle vision responsable et  ses approches  adaptées aux attentes des opérateurs économiques  lui ont permis de se positionner en tant que l’un des partenaires sociaux les plus crédibles et les plus dynamiques du pays.

5-      La CONECT a toujours veillé à son autonomie,  à son caractère apolitique et à sa vocation d’organisation totalement dédiée à l’entreprise et au développement durable, inclusif et responsable de toutes les régions et catégories sociales.

6-      Ces choix stratégiques ont permis à la CONECT de développer d’excellents  rapports  de concertation et de collaboration avec  les pouvoirs publics,  tous les gouvernements  successifs qu’a connus le pays,  l’ensemble des organisations professionnelles et les différentes composantes de la société civile. La CONECT est non seulement reconnue par les autorités officielles, elle est aussi associée  aux  concertations, réformes et travaux  concernant l’entreprise.

7-       La nouvelle centrale patronale tunisienne considère que les différences au niveau des visions et des positions constituent une source d’enrichissement aux fins du dialogue et de l’efficience des approches et des stratégies à adopter. C’est le mérite du pluralisme syndical et de la liberté d’expression et d’action, désormais garantis par la nouvelle Constitution du pays.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here